Assemblée nationale : Fof-le-Saïd et le Cauris, en tête-à-tête

Assemblée  nationale : Fof-le-Saïd et le Cauris, en tête-à-tête

Claude Cauris Kondiano, le prési de l’Assemblée nationale guinéenne, a reçu en audience serrée ce 11 avril, Fof-le-Saïd, médiateur de la République. La salle des Actes du Palais du peuple a servi de cadre au mini bavardage. Témoins, des dépités et des cadres (en bois) de la Médiature de la République. La rencontre s’inscrit dans le cadre de la campagne de prise de contact entre le Médiateur et les institutions de la Roue-publique. Au cours du tête-à-tête, Fof-le-Saïd a présenté l’institution qu’il dirige depuis quelques mois, son rôle et les actions qu’il envisage pour son bon fonctionnement.

En premier lieu, l’hôte de marque déposée a indiqué au Cauris de l’Assemblée nationale que la Médiature est mal connue de bien des citoyens et des cadres de l’administration. « C’est un outil important non seulement pour les citoyens pour lesquels elle a été mise en place, mais aussi pour les cadres de l’administration. La mediature a pour vocation essentielle, d’assurer le citoyen que ses droits ont été suffisamment bien pris en compte par l’administration». Malgré tout, des problèmes liés notamment aux « modalités de saisines » demeurent encore tant au niveau de l’administration qu’au près des citoyens, a-t-il fait remarquer.

Pour remédier au phénomène, la Médiature a, pour un premier temps, enclenché cette démarche de prise de contact avec les acteurs concernés tant à Cona-cris qu’à l’arrière bled. A en croire Mohamed Saïd Fofana, la seconde étape sera consacrée à l’amélioration des cadres juridiques et institutionnels, la prévention des frustrations qu’accumulent les citoyens. «C’est le rôle de s’occuper de ces genres de situation telle que : les problèmes politiques, mettre en place à l’intérieur du pays des mécanismes de veille, pour que l’on puisse éteindre les feux avant même qu’ils ne s’allument ».

Claude Cauris Kondiano a salué cette visite qu’il croit venir à point nommé. Il se dit prêt à accompagner l’initiative de Fof-le-Saïd tout en veillant sur les rapports qui seront acheminés à l’Assemblée nationale. « S’agissant de l’Assemblée nationale, nous ferons en sorte que nous puissions avoir des rapports plus suivis avec cette institution », a affirmé le Cauris de l’Assemblée nationale. Il s’est dit tout de même optimiste  de voir Fof-le-Saïd relever d’avantage  le niveau de la Médiature de la République.

Sept ans, c’est le mandat que prévoit la Constitution guinéenne au médiateur de la République. Au cours de son  mandat, Fof-le-Saïd doit présenter des rapports périodiques. Reste à savoir s’il respectera le cycle normal.

Dernière modification lemercredi, 11 avril 2018 16:41
Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Novembre 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30