An 60 de la Guinée : Le Sid de l’UFR au stade, pas La Petite Cellule

An 60 de la Guinée : Le Sid de l’UFR au stade, pas La Petite Cellule

Célébrer l'indépendance au stade du 28 septembre, où il y a eu le massacre de 2009, n’a pas été du goût de l’opposition républicaine. Par respect pour la mémoire des disparus du 28 septembre 2009. Le chef de file de l’opposition faisait partie des institution républicaines invitées, il n’est pas venu. Son parti UFDG, par la voix de son vice-président Oussou faux-fana, avait clairement appelé ses militants et sympathisants à bouder les festivités au stade.
Le haut représentant du chef de l'Etat, le Sid de l’Ufr, était là lui. « L’indépendance de la Guinée est une fête nationale. Je remarque qu’elle est très animée et belle. Je crois qu’en ce jour de l’indépendance, tous les Guinéens sont venus fêter, célébrer le jour de notre l’indépendance. Partout ailleurs, l’indépendance est un jour de fierté nationale. Je souhaite bonne fête à tous les Guinéens ».
Au dîner officiel organisé dans un hôtel de Cona-cris, le chef de pile de l’opposition a cru bon d’aller bouffer. Une position incohérente selon ses détracteurs.

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Décembre 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31