Patrouilles mixtes sur l’Axe : Une mesure qui passe mal chez les opposants

Patrouilles mixtes sur l’Axe : Une mesure qui passe mal chez les opposants

C’était dans les tuyaux, c’est désormais officiel. Le goubernement du Cas-sorry a annoncé le déploiement d’une patrouille mixte (Police, Gendarmerie et Armée) dans la capitale Cona-cris à partir de ce lundi 19 novembre. Il l’a fait savoir hier dans un communiqué laconique ne comportant ni cachet ni signature de quelle qu'autorité que ce soit. Une façon de contourner la militarisation annoncée de l’Axe Hamdallaye-Kagbelen ? Ce mardi 20 novembre, les habitants de cette zone se sont réveillés avec des carrefours et d’autres points stratégiques pleins d’hommes en tenue. C’est le cas à Hamdallaye-pharmacie, Gnariwada, Baméto, Koloma-marché, Bomboli, Carrefour-cirage, Carrefour Cosa ou encore Bailobaya. Partout policiers, gendarmes et béret-rouges sont dans des teufs-teufs de Police tout neufs et non immatriculés. A certains endroits ils sont mêmes dans des pick-up banalisés : pas de plaque d’immatriculation, encore moins d’effigie de la Police, de la Gendarmerie ou de l’Armée. Au lendemain de l’annonce de la mesure, les réactions fusent. Une mesure mise en place pour éradiquer la criminalité et le grand banditisme selon la mouvance pestilentielle, une provocation, un déni de droit, une dictature en gestation indique l’opposition. Damaround Camara, patron de la majorité pestilentielle, qui avait martelé que les farces de l’ordre doivent aller avec des armes à Bambéto lors des opérations de maintien de l’ordre, se frotte les mains. « Quant on arrête les bandits, on ne s’identifie pas. C’est le travail de la Police et ceux qui luttent contre le grand banditisme. On ne fait pas de clairon pour dire aux bandits de nous attendre. Il n'y a pas de liberté de circulation dans certains de ces quartiers. On ne peut pas circuler sans être agressé, on veut mettre fin à ça pour justement permettre aux citoyens normaux de pouvoir circuler librement ». Une sortie médiatique qui irrite le Faya du Bloc Libéral, actuel porte-voix de l’opposition respire-lacrymogène. Il demande au peuple de se mobiliser pour barrer la route à Alpha Grimpeur et à son régime « La question n’est pas de savoir ce que l’opposition veut faire mais ce que le peuple de Guinée veut faire face à cette situation. On continue à réduire le débat entre l’opposition et la mouvance, la Guinée est plus large que ça. Si le régime du Pr Alpha Condé réussit sous nos yeux à militariser l’Axe Hamdallaye-Kagbelen, un jour ça sera Kaloum, Matam, Matoto et bien entendu tout le pays. C’est maintenant que nous devons élever le ton, au lieu de lever les mains plus tard. C’est une honte pour notre pays. Il faut que nous arrêtions Alpha Condé et son gouvernement dictateur ». Oussou Gaoual lui maintient qu’il ne s’agit ni plus ni moins que d’une provocation. « L’armée n’a de mission que de combattre. Le maintien d’ordre est dévolu à des corps bien dévolus. Il n’y a aucune nécessité de mettre des patrouilles mixtes. Les manifestations se passent la journée. Pourquoi on invoque la loi sur le maintien d’ordre et après on parle de patrouille ? Il y a un problème dans leur plan, cette loi n’engage que la Gendarmerie et la Police. C’est une provocation de la population parce que le maintien d’ordre n’est pas la vocation de l’Armée ».

Dernière modification lemardi, 20 novembre 2018 13:52
Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Décembre 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31