Journée d'assainissement, interdiction des manifestations : Oussou Fof flingue l'Alphagouvernance

Journée d'assainissement, interdiction des manifestations : Oussou Fof flingue l'Alphagouvernance

L'Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) a tenu son assemblée générale hebdomadaire ce samedi 1er décembre à son siège à Commandanyah. Malgré la journée d'assainissement et l'interdiction de la circulation entre 6h et 11h, la salle était bondée. En l'absence de la Petite Cellule Dalein, Oussou Fof, un des vice-présidents du parti a officié. La journée d'assainissement, l'interdiction des manifestations ou encore le report de l'installation de certains exécutifs communaux, le prési du groupe parle-menteur libéral-démocrate a fait feu de tous bois.

Depuis l'arrivée à la primature du Cas-sorry, le dernier samedi de chaque mois est institué journée d'assainissement de la ville de Cona-cris. Mais la mesure a du mal à connaître l'adhésion des citoyens. Pendant ces journées, ce sont quelques ministres et autres cadres(en bois) du parti au pouvoir qui s'affichent. La circulation complètement coupée par les flics, les citoyens connaissent de sérieux désagréments. Oussou Fof se moque : « Une journée où on décide de façon unilatérale d'interdire toute circulation ! Ils ont mis des barrages, mais Conakry est toujours sale. Au lieu d'adopter des stratégies pour rendre la ville propre, on fait de la mamaya et de la comédie. Si on veut faire l'assainissement, on peut le faire la nuit, mais on ne peut pas empêcher les gens d'aller au travail. Il faut aller à Bamako, Lomé ou Abidjan voir comment cela se passe ».

Après avoir passé en revue tout ce qui s'est passé à Dixinn lors de la marche de l'opposition le jeudi dernier, Oussou Fof a assuré qu'ils n'arrêteront pas les manifestations : « Le même gouvernement prend la décision d'interdire toute manifestation. Certaines personnes demandent de changer de stratégie, alors qu'aucun accord n'a été respecté. Ce gouvernement ne comprend que le langage de la rue. Il change de stratégie en passant par l'intimidation, mais ce n'est pas possible. Le pouvoir a paniqué, avant c'était la Police et la Gendarmerie, maintenant c'est l'armée. Comme ils n'ont rien à faire, ils n'ont qu'à acheter d'autres camions à eau chaude, d'autres bombes lacrymogènes mais les manifestations vont continuer ».

S'agissant du report de l'installation des exécutifs communaux dans certains communes, le vice-président de l'UFDG dira que l'affaire dépasse Bouréma Condé. Il accuse plutôt le Prési Alpha Grimpeur et d'autres cadres (en bois) tapis dans l'ombre à la présidence de la roue-publique.

Yacine Diallo

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Décembre 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31