Convergence de l’opposition démocratique : C’est un COD(e)

Convergence de l’opposition démocratique : C’est un COD(e)

L’opposition respire-lacrymogène a sa jumelle. La COD, pour Convergence de l’opposition démocratique, a vu ses membres signer ce vendredi 22 février 2019, à Conakry, une charte les régissant. L’UFR, le PADES, FIDEL, Renouveau, PEDN, UPG se sont mis d’accord sur le papier d’être solidaires et de mener le combat ensemble. Le PGRP de Sylla Bah initialement annoncé, a brillé par son absence.

Selon les termes de la déclaration lue par Oussou le Kabako, l’objectif du COD(e) est de « rassembler un maximum de partis politiques pour promouvoir la démocratie et la lutte contre l’impunité, d’être un acteur majeur de toutes les consultations électorales, et inviter tous les partis à intégrer la Convergence de l’opposition démocratique ». Mohamed Lamine Kaba, prési du parti Fidel, a précisé que la COD n’est pas un rival de l’opposition républicaine, mais un renfort de la démocratie en Guinée et de l’opposition en général.

Pour Mohamed Tall, représentant de l’UFR, cette coalition a été créée pour se démarquer de la mouvance pestilentielle et de l’opposition respire-lacrymogène, des mouvances basées sur une sorte d’éthno-stratégie. « Nous avons créé ce groupe pour casser l’éthno-stratégie pour donner aux Guinéens une espérance, une nouvelle voix, qui n’a rien à voir avec l’ethnie ». Le Tall de l’UFR a exclu toute candidature unique à la COD en cas d’élection. « La COD n’a pas été créée pour une question de leadership. Tous les leaders sont solidaires des actions, des décisions ».

Le représentant de l’UPG, Jean Alfred Mathos, a indiqué que son parti reste dans l’esprit du testament politique de Lapin Doré : « Entre la légalité et la légitimité, nous essayons de joindre les deux. La Constitution dit deux mandats, alors nous allons défendre cette loi dans toute sa rigueur, jusqu’au bout ».

Bah Oury, à la tête du mouvement Renouveau a souligné que la démarche démocratique dans notre pays est dans l’impasse, « ce qu’il faut corriger ». Au niveau de la COD, nous envisageons de renforcer la dynamique de concertation, de réflexion, de prise en compte des intérêts fondamentaux de la Guinée, a-t-il dit.  Wait and see.

Dernière modification levendredi, 22 février 2019 16:24
Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Mars 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31