Construction du barrage Koukoutamba : L’OMVS et Sinohydo signent le contrat commercial

Construction du barrage Koukoutamba : L’OMVS et Sinohydo signent le contrat commercial

L’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal a signé un contrat commercial, ce mardi à Conakry, avec la société Sinohydro pour l’aménagement et la construction du barrage de Koukoutamba (Tougué). Hamed Diane Semega, haut-commissaire de l’OMVS souligne que le projet d’aménagement hydroélectrique de Koukoutamba fait partie de ces ouvrages « stratégiques qui ont un effet décisif sur l’avenir et le développement de tout le bassin du fleuve Sénégal. La mise en service de l’ouvrage mettre à la disposition de nos Etats, un productible de 888 GW qui viendra renforcer la fourniture d’énergie à faible coût. Le coût de la construction est chiffré à 812 789 559 dollars US. SINOHYDRO va réaliser le barrage ». En ce qui concerne le respect de l’environnement et du droit des personnes qui seront impactées, le haut-commissaire rassure que l’OMVS veillera à la protection effective des écosystèmes, en limitant autant que possible les impacts environnementaux, et la prise en charge de toutes les personnes qui pourraient être affectées.

Le ministre de l’Energie et de l’hydraulique, Cheik Taliby Sylla a rappelé que le rôle moteur de l’énergie dans le développement économique et social d’un pays n’est plus à démontrer. « Nous osons espérer que les engagements renouvelés ici vont permettre le démarrage des travaux de construction du barrage de Koukoutamba dans un bref délai ». La signature du contrat est une des conditions pour aboutir à la convention de financement entre les Etats membres et EximBank de Chine.

Le Président Alpha Condé, a souligné que si avant la signature du contrat, cela n’a pas été facile, il pense que SINOHYDRO « ne va pas attendre le financement de EXIMBANK pour commencer les travaux, elle va commencer par son propre financement ».

La route d’accès au site de 150 Km à partir de Labé sera bitumée et le barrage et ses ouvrages annexes permettraient de créer une retenue d’une capacité de stockage de 4,3 milliards de m3 d’eau.

Dernière modification lemardi, 26 février 2019 21:14
Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Mai 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31