Journée mondiale la liberté de la presse : Le nouveau siège de la maison de la presse inauguré

Journée mondiale la liberté de la presse : Le nouveau siège de la maison de la presse inauguré

Les journaleux de Guinée à l’instar de leurs con(s.)frères du monde ont célébré la journée internationale de la liberté de la presse le 3 mai. Pour la 26ème édition de cette fête, des séries d’activités ont été organisées à Cona-cris par le ministère de l’info et de la complication, en partenariat avec la haute autorité de la communication, HAC. Les associations professionnelles des médias ont, pour l’occasion, pondu une déclaration.

Parmi ces activités, l’inauguration du nouveau coin de la maison de la presse, MDP, qui vient de migrer de Coléah-Moussoudougou, commune de Matam à Kipé-Dadia, commune de Ratoma. Amara Sompe-le-coquelet du RPG-arc-en-ciel, ministre de l’Info et de la Complication, a procédé à la coupure du cordon inaugural de la MDP en location. Il a visité les locaux de ce duplex en aménagement avant de féliciter le Conseil d’administration et la Direction générale de la boîte qui ont réussi à « opérationnaliser le bâtiment » en un temps record. S’agissant d’un « bâtiment à proprement parler » de la Maison de la paresse, Sompe-le-coquelet du RPG affirme que c’est une préoccupation du goubernement. Le Prési Alpha Grimpeur en a fait sa tasse de thé au point « qu’il l’a inscrit dans le cadre organique » du mystère de l’Info et de la Com. « Au titre des projets et programmes, il existe la réalisation de la Maison de la presse pour les journalistes Guinéens. Nous avons déjà même une proposition de schéma architectural que nous sommes en train d’étoffer et nous allons bientôt nous mettre en quête de financement pour pouvoir réaliser » la Maison de la paresse qui tient tant aux journaleux, annonce le ministre. La mendicité habituelle quoi ! Reste à savoir si elle ne va s’éterniser jusqu’au 31 février prochain.

Le PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement) a fait un don d’équipements informatiques à la MDP (12 ordinateurs bureautiques, 4 imprimantes, 3 photocopieurs, 6 onduleurs et 5 modems wifi pour inter-niet), d’une misère de 20 000 dollars ricains, soit plus de 195 millions de francs glissants. C’est Eloi Kouadio qui a procédé à la remise qui n’est qu’un « début ». Le PNUD s’est en tout cas engagé à appuyer le goubernement dans sa mendicité. Eloi, très éloquent, a indiqué : « Mobiliser des ressources internes nécessite aussi l’accompagnement des partenaires au développement. C’est dans cette dynamique que nous allons nous inclure en tant que PNUD, pour que la presse dispose d’un espace bien équipé. Nous voulons être parmi ces partenaires qui contribuent à faire en sorte que les médias guinéens soient à la hauteur des attentes du peuple guinéen mais aussi des responsabilités qui sont les leurs, pour travailler en toute quiétude. » Ainsi, choit-il !

Le prési du Conseil d’administration de la MDP, Amadou Tam-tam Camara, au nom de ses pairs des associations professionnelles des médias, a remercié le ministre de l’Info et de la Com pour sa « visite inaugurale » de la MDP, secouée par une saignée financière depuis deux ans. Il évoque les causes du déménagement de la MDP de Coléah à Kipé : « Quand l’Union européenne a cessé d’apporter son aide annuelle pour son fonctionnement, la Maison de la presse n’avait de choix que de déménager à la haute banlieue de Conakry, pour amoindrir les coûts de location qui crevaient toutes ses finances. Mais la solution pérenne et définitive est une maison de la presse construite par le gouvernement guinéen pour la presse, comme cela s’est fait au Mali, au Sénégal, en Côte d’Ivoire, au Bénin, au Togo etc. » Espoir est fondé sur Amara Sompe-le-coquelet du RPG, pour transmettre le message à qui de droit. Il a su gré au PNUD pour son précieux cadeau. Rideau !

Mamadou Siré Diallo

Dernière modification levendredi, 03 mai 2019 20:46
Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Juillet 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31