Oussou Fof sur les promoteurs du 3e mandat : « Des militants de la 25 heure qui se battent pour leurs propres intérêts »

Oussou Fof sur les promoteurs du 3e mandat : « Des militants de la 25 heure qui se battent pour leurs propres intérêts »

Le débat sur la modification de la Constitution occupe toujours les esprits au sein de la classe politique guinéenne. A l’assemblée générale du parti UFDG ce 11 mai, cette question était une nouvelle fois à l’ordre du jour. Oussou Fof qui a présidé la séance en l’absence de son patron, a tiré à boulets rouges sur l’entourage du prési Alpha Grimpeur. Pour le vice-président de l’UFDG, les promoteurs du 3e mandat ne sont que des arrivistes : « Autour de monsieur Alpha Condé vous n'entendrez jamais un ministre, un fonctionnaire ou un militant du RPG. Ce sont les pyromanes, des militants de la 25 heure qui se battent pour leurs propres intérêts, qui sont en train de le tromper. Ce sont eux qui lui disent qu'il y a possibilité d'avoir un 3e mandat.

Depuis la mise place du Front national pour la défense de la Constitution, bien des gens estime que l’UFDG ne fait pas assez dans la bataille contre la modification de la Constitution. Pour le prési du Groupe parle-menteur Libéral-démocrate, sa formation politique est une partie intégrante de cette plateforme : « Cette situation va être réglée avec notre détermination. Mettez-vous à la disposition du FNDC parce que ce n'est pas simplement un problème de l'UFDG. Nous sommes membres à part entière de ce Front. Il y en a qui vous diront que l'UFDG est calme. On n'a pas besoin de démontrer que l'UFDG est un grand parti. Quand on veut mettre les gens dans la rue c'est facile. Mais en attendant, ce n'est pas un problème d'élections qui se pose. C'est un problème de Constitution ».  

Après le passage du prési Alpha Grimpeur à Kindia le 4 mai dernier, sept opposants au 3e mandat ont été condamnés à trois mois d’emprisonnement et 500 000 francs glissants d’amende, chacun. Face au tollé, le parquet général qui a estimé sévère la sentence a fait appel. Le procès reprendra le lundi prochain à la cour d’appel de Cona-crime. Oussou Fof appelle les militants de l’UFDG à aller soutenir ces 7 jeunes : « Dans un pays normal les gens qu’on devait mettre en prison ce sont eux qui soutiennent une nouvelle Constitution. Ils sont en train de faire un coup d’Etat. Mais au lieu de prendre ces pyromanes, ils s’attaquent aux pauvres citoyens. Je vous demande de vous retrouver tous à la Cour d’appel le lundi pour soutenir ces 7 jeunes. Nous allons mettre fin à ces pratiques. Allons à la cour d’appel pour faire comprendre à Alpha qu’il n’a pas le droit de réserver un tel traitement aux Guinéens ».

Plus d’un an après les sélections locales, les conseils de quartier, de district et ceux régionaux se font toujours désirer. Le prési Alpha Grimpeur et la mouvance pestilentielle ne se hâtent pour mettre en place ces exécutifs. Récemment, l’honorable Dama-ronron Camara a martelé que cette question n’était pas leur préoccupation. Il se murmure d’ailleurs que le RPG se prépare à soumettre à l’Assemblée(périmée) une proposition de loi permettant de modifier les dispositions de l’actuel Code électoral. Histoire de priver l’opposition la majeure partie des quartiers, notamment de Cona-cris où elle a raflé près de 80 quartiers sur 123. Une posture qui provoque l’ire de Oussou Fof : « Le RPG a perdu ces élections communales. Ils n’ont rien eu ! Installer quelqu’un qui n’a pas gagné est un rêve. Nous allons nous réunir dès la semaine prochaine pour donner une réponse appropriée à Damaro parce qu’il le dit au nom de la mouvance au nom de Bouréma et d’Alpha Condé. Mais il n’y aura pas de nouveau Code électoral. Nous-mêmes allons installer nos chefs de quartier avec ou sans leur accord ».

Yacine Diallo

Dernière modification lesamedi, 11 mai 2019 15:51
Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Juillet 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31