Lutte contre le 3e mandat : Kalémodou Yansané encense l’UFR

Lutte contre le 3e mandat : Kalémodou Yansané encense l’UFR

L’UFDG a tenu son assemblée générale hebdomadaire ce samedi 6 juillet 2019 à son siège à Commandayah. La Petite Cellule Dalein Diallo et son vice-prési Oussou Fof absents du Bled, c’est Kalémodou Yansané, candidat malheureux à la mairie de Matoto qui a dirigé la messe. Au menu, les velléités du prési Alpha Grimpeur de modifier la constitution et la loi sur le port d’armes adoptée dernièrement à l’hémicycle rectangulaire.
Depuis la démission surprise du maire de Kabak élu sous la bannière de l’UFR et son ralliement au RPG arc-en-ciel, les rumeurs vont bon train. Si les autres élus de la troisième force politique du pays ont réaffirmé leur soutien au parti et leur opposition au 3e mandat, le RPG aurait tenté d’utiliser cet épisode pour faire de la propagande pour le 3e mandat. Une tentative mise en échec par les militants de l’UFR selon Kalémodou Yansané : « Forécariah ne doit pas être considéré comme un lieu de test, à plus forte raison l’île de Kabak. Les militants de l’UFR, les élus de Kabak, les citoyens de cette île ont enrayé les velléités de 3e mandat à Kabak. La police a voulu arrêter le maire-adjoint, les citoyens ont dit non. Je dois féliciter l’UFR et ses militants. Ils veulent abuser du pouvoir, mais ce pouvoir va les emporter ».
Récemment, les dépités de la majorité pestilentielle ont adopté une loi controversée sur le port d’armes par les pandores, les soustrayant un peu plus à la loi. Une adoption critiquée dans la cité, surtout au moment où l’Alphagouvernance se prépare à un referendum qui divise de plus en plus la population. Kalémodou Yansané indique que l’opposition a refusé de s’associer au vote de ce texte : « La loi qui a été adoptée à l’Assemblée nationale donne l’autorisation à un gendarme en service de tirer sur quiconque constitue un danger pour la république. Nous avons dit que nous ne sommes pas contre, mais il faut une autre loi. Il faut qu’un article soit pris dans cette même loi précisant que si un militaire ou un gendarme soulard utilise de façon disproportionnée son arme contre un citoyen paisible non agressif, inoffensif, que la loi les sanctionne. Comme cette disposition n’a pas été prise en compte, l’opposition a voté contre. Nous sommes contre cette loi ».

Yacine Diallo 

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Juillet 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31