Naissance du FAD : Mort de l’opposition républicaine ?

Naissance du FAD : Mort de l’opposition républicaine ?

Un nouveau front politique dit de l’alternance démocratique vient d’être créé. L’UFC, de Zagamor (ou vif) Sylla, NFD du Moutarde Diallo et RDIG de Jean Marc Telliano-oui ont créé le FAD, Front pour l’alternance démocratique. Une alliance politique et électorale. Ce lundi 3 juillet, ils l’ont présenté officiellement à la maison de la presse.

Selon Zagamor, l’alliance résulte de la proximité des programmes de société des trois partis, du coup il fallait se donner plus de chance de gagner lors des prochaines élections. « Les partis décident de renforcer leur union pour sceller une alliance capable de provoquer une véritable alternance dans notre pays ». Les partis appellent leurs cadres à concrétiser l’alliance. « Développer une stratégie efficace pour gagner aux élections locales et législatives de 2018 et à la présidentielle de 2020. Candidatures communes, campagnes électorales communes, programme commun de gouvernance, en cas de victoire à l’élection présidentielle », précise Zagamor (ou vif) Sylla. Même que le FAD reste ouvert à tous les partis partageants les mêmes valeurs.

L’opposition républicaine hypothéquée

Zagalor (ou vif) Sylla rappelle que les leaders qu’ils sont toujours membres de l’opposition républicaine. Même si celle-ci est une entité informelle qui n’est pas régie par des règles strictes. Du coup, le FAD exercera son autonomie et prendra position sur tous les sujets de la vie politique, « indépendamment des positions de l’opposition républicaines ». C’est tout dire ! Le Front pour l’alternance démocratique peut banalement devenir Front Anti-Dalein. FAD égale FAD, non ? Maknéra et Koly Kourouma ont déjà leur Front Antisystème.

Pour sa participation aux manifestations annoncées, la question sera tranchée lors de la plénière de demain mardi. Mais déjà, Zagamor pense que manifester serait incohérent. Le comité de suivi de l’accord a recommencé de siéger et est sur le point de satisfaire les revendications de l’opposition républicaines. Ce n’est pas la peine de marcher pour marcher.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Septembre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30