Cellou sur le retour de Baba Alimou à l’UFDG : « C’est le fruit de notre patience »

Cellou sur le retour de Baba Alimou à l’UFDG : « C’est le fruit de notre patience »

A l’assemblée générale de l’UFDG à la minière ce 6 janvier 2018, le retour de Baba Alimou  et compagnie était à l’ordre du jour. Selon El hadj Cellou Dalein Diallo, le président du parti, ce retour est le résultat de leur patience car pour lui, le parti a besoin de jeunes déterminés pour prospérer. « Nous n’avons pas voulu les sanctionner parce que je sais que c’est des patriotes. Ils ont été induits en erreur.  Je suis fière de constater qu’eux-mêmes se rendent compte que leur place est ici. Le combat  que nous menons ce n’est pas pour Cellou, c’est pour que notre pays soit libéré de la peur et de l’injustice. C’est des jeunes engagés, ils ont fait leurs preuves. Qu’ils aient pris conscience de réintégrer nos rangs, je crois que c’est une victoire qui est le fruit de notre patience » se réjouit-il.

De poursuivre,  l’UFDG a considéré que ce sont des jeunes, qu’ils allaient comprendre. Car selon Cellou, l’UFDG a besoin de jeunes. « Compte tenu de notre engagement de ne plus cautionner la fraude, on n’a besoin des jeunes déterminés pour combattre l’injustice, la fraude électorale, l’arbitraire. D’autres sont en train de quitter leur parti pour venir, ceux qui ont fondé le parti qui se sont battus dès les premières heures et qui avaient quitté, s’ils reviennent nous sommes très content d’eux.  Ils ont leurs place et leurs  rôles à jouer ».

Pour Baba Alimou Barry, leur retrait n’était qu’une pose « pour des causes personnelles nous avions pris congé de ces instances. Mais aujourd’hui, suite à nos expériences et connaissances nous décidons en âme et conscience de revenir intégrer les structures du parti, nous nous engageons à mobiliser nos  comités de base, nos sections, nos fédérations » promet-il.

 Cellou Dalein pour finir à appeler les militants à faciliter la réintégration de Baba Alimou et Cie. Ensuite, il a demandé à tous ceux qui ont été offensés par leurs comportements non apprécié,  de pardonner. Seule la tolérance peut nous guider vers la réussite. « Les jeunes avec lesquelles ils ont l’habitude, de travailler, il faut les intégrer. Car dit-il, notre combat à besoin de beaucoup de bras et de beaucoup de têtes ».

Dernière modification lemardi, 09 janvier 2018 15:00

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Juin 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30