Une

Une (107)

Bonne gouvernance : Le goubernement pond un doc de cadrage budgétaire

Le goubernement conduit par Mamady Youyou a remis à l’Assemblée le fameux document dit de cadrage budgétaire pluriannuel sur trois ans (2018, 2019, 2020), ce 22 septembre.

En savoir plus...

Conseil économique et social: Voilà la deuxième scission ordinaire

Après 3 mois d’intersession, la deuxième scission ordinaire du Conseil comique et social s’est ouverte le 19 septembre, à Cona-cris sous la présidence de La Rabi Sérah Diallo. Plusieurs représentants des ministres et des cadres (en bois) du CES ont participé à la cérémonie. Cette session prend faim le 21 novembre prochain.

En savoir plus...

Revendications sociales : Vives tensions à Kolaboui

Après les vagues de violences meurtrières sur fond de revendications sociales à Boké et à Kamsar, c’est la préfecture de Kolaboui qui met du sable dans l’attiéké du goubernement. Ils veulent de l’eau et de l’électricité. Eux-aussi. Si Boké et Kamsar ont eu gain de cause, Kolaboui le pourrait certainement. Un seul mot d’ordre : la casse. Et pas n’importe quoi, c’est tout ce qui a trait à l’Etat, au pouvoir, au RPG et ses fidèles etc.

En savoir plus...

Urgent : Ismaila Bah succombe à ses blessures

En marge de la marche de l’opposition, le 20 septembre, deux jeunes ont été blessés par balles aux environs de Hamdallaye vers 17 heures : Ismaël Bah, élève de 18 ans et Ibrahima Chérif Haidara 21 ans, élève également.

En savoir plus...

Crise à Boké : Les miniers au secours d’EDG

Les sociétés minières victimes collatérales de la crise de Boké, sont venues au secours de l’Etat à travers son EDG, le machin de délestage généralisé. Elles ont intérêt, dirait Toto. Ce samedi 16 septembre, l’Administrateur gênant, Abdembi Atton a annoncé des solutions palliatives urgentes en attendant l’arrivée du groupe commandé par EDG, qui fait ses formalités de voyage en Hollande pour accoster à Boké fin octobre.

En savoir plus...

Boké : Les manifestants s’attaquent aux symboles du pouvoir

La tension ne faiblit pas. Les annonces faites çà et là par les responsables d’EDG pour trouver de la lumière à la moitié de la ville dans l’obscurité n’y font rien. Ce samedi 16 septembre, le vandalisme a repris de plus belle dans les périphéries. Cet après-midi, les ‘’fous’’ de Boké se sont occupés de la maison du Siné Magass, Dirlo préfectoral de l’éducation de Boké, un fanatique du RPG Arc-en-ciel, le parti de la majorité présidentielle.

En savoir plus...

Non-respect de l’accord 12 octobre : L’opposition se radicalise

Les manifestations de rue avaient été repoussées pour, dit-on permettre aux pèlerins de rallier la Mecque. C’est le moment de les reprendre dès le 20 septembre. Les leaders de l’opposition respire-lacrymogène au complet se sont réunis ce 15 septembre au siège de l’UFDG à Hamdallaye, notamment Moutarde Diallo, nouveau El-Hadj Sounnakati et Zagamor (ou vif) Sylla.

En savoir plus...

La SOTRAGUI KO : Les travailleurs manifestent devant la Présidence

Cinq mois sans salaire, des familles brisées, des emplois perdus, un patrimoine de l’Etat envoyé au tapis. Lassé de la galère interminable, les travailleurs de la SOTRAGUI, Société de transport de Guinée, ont marché ce jeudi 14 septembre du port de Conakry à la place des martyrs qui jouxte la Présidence. Objectif, rencontrer le prési Alpha Grimpeur en personne afin de mettre faim à leur martyre.

En savoir plus...

Assemblée nationale : Une extraordinaire session parlementaire

Vendredi dernier, notre Assemblée nationale est entrée dans l’histoire, de la mauvaise manière. Une fois encore. La session extraordinaire qui s’est achevée le 12 septembre a été marquée par une série de dysfonctionnements indignes de cette institution.

En savoir plus...

Le prési du BOC accusé de viol : Nouveau rebondissement dans l’affaire

C’est une bataille judiciaire qui s’annonce entre Ibrahima Sory Diallo président du BOC « Bloc de l’Opposition Constructive » accusé de tentative de viol par dame Djenabou Baldé enseignante. Le leader politique a porté plainte pour destruction de biens privés et de diffamation au commissariat urbain de Cosa. Le lundi 11 septembre, les deux belligérants se sont retrouvés à la police pour donner chacun sa version des faits. Mais l’affaire a pris une autre tournure.

En savoir plus...

Kagbélen-Grands Moulins : Les habitants sur le qui-vive

Les habitants du secteur Grands-Moulins ont du grain à moudre. Au propre comme au figuré. Le ministre de la Ville et de l’aménagement du trottoir Ibou Kourouma a ordonné de déguerpir tous les occupants du coin au plus tard le 7 septembre pour occupation illégale d’un domaine de l’Etat.

En savoir plus...

Assemblée nationale : Faim de la session extraordinaire

Le parle-ment guinéen a clos la session extraordinaire 2017, ce mardi 12 septembre. Ministres, prési d’institution et diplomages étaient présents. Mohamed La-mine-sérré Fofana, ministre conseillé, chargé des relations avec les institutions a félicité le parle-ment pour avoir accepté d’étudier trois accords et deux conventions alors qu’ils n’étaient pas prévus. Le prési Alpha Grimpeur apprécie cette collaboration « franche » dans le cadre du principe de séparation des pouvoirs. Difficile en effet de faire autrement !

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Septembre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30