Une

Une (456)

Inondations à Freetown : Le quartier Regent enseveli par les eaux

Le 14 août Freetown, capitale de la Sierra Leone, était sous les eaux, frappée par des inondations qui ont provoqué un glissement de terrain dans le quartier de Regent. Le bilan de cette catastrophe est de 312 morts, selon les chiffres communiqués à l'AFP par Patrick Massaquoi, le porte-parole de la Croix Rouge léonaise et pourrait encore s’alourdir. L’ONG, qui mène les recherches, ne dispose pas d’assez de moyens pour aller vite et espérer retrouver des survivants dans les décombres, explique-t-on. Selon les informations, cette inondation reste la plus meurtrière des vingt dernières années en Afrique.

En savoir plus...

Urgent/La crise Cénile trouve son épilogue : Saliflou confirmé, ouste Bakary !

The game is over. Si Saliflou Kébé n’a pas encore gagné, Bakary le Faux-fana lui a perdu. Après sa destitution début juillet, Bakary s’est tourné vers la Cour constitutionnelle pour contester son éviction, fin juillet. Moins d’un mois aura suffi à la Cour pour débouter Bakary le Faux-fana, en confirmant Sali-flou Kébé.

En savoir plus...

Burkina Façon : Les fous de Dieu attaquent un restau à Ouaga-dégoût

Le pays des hommes intègres ont subi une attaque ce dimanche. Aux environs de 21 heures, des hommes armés débarquent au restaurant Istanbul sur l'avenue Kwame Nkrumah et ouvrent le feu sur les clients assis à la terrasse. Un anniversaire y était célébré. Le décompte macabre fait 18 morts, une vingtaine de blessés. Aucune revendication, pour le moment. Selon des témoins, les assaillants au nombre de quatre, deux selon d’autres sources sont arrivés en moto. Ils avaient leurs armes dissimulées dans des sacs.

En savoir plus...

Dossier 28 septembre 2009: Le P’Tibou Ka-Marant titille Cheick Sako

En marge de son audition par le pool des juges chargé du dossier, le conseillé spécial du prési Grimpeur le P’Tibou Kamara s’est prononcé sur l’opportunité de tenir ou non le procès avant la fin de l’année. Pour lui, la date du procès sera fonction de l’évolution de l’enquête et de la conviction des magistrats : «Ou nous croyons à l’indépendance de la justice ou nous n’y croyons pas. Il faut arrêter la justice spectacle ».

En savoir plus...

Dossier 28 septembre 2009: Le P’Tibou Ka-marrant a parlé

Il était attendu. Il est venu, il a vu, il a été entendu, comme témoin. L’ancien ministre de la Complication de Moussa Dadis Cas-marrant était ce jeudi à la cour d’appel de Conakry devant le pool de juges chargé de faire la lumière sur le massacre du 28 septembre 2009.

En savoir plus...

Hadj 2017 : Beaucoup de couacs déjà

Le premier convoi de pèlerins quitte Conakry ce mercredi 09 août 2017 en début de soirée pour la Mecque. Cette année encore les candidats ont souffert le martyr avant même le départ.

En savoir plus...

Urgent/Crise Cenile : Nouveau prési intérimaire, passation différée

A la CENI, la saga continue, chaque jour son épisode, avec ses surprises. Ce lundi, il était prévu la passation de sévice entre Bakary Faux-fana et Salifou Kébé, élu par ses pairs à la place d’un Bakary devenu encombrant. Alors que les commissaires « mutins » s’attendaient à voir leur président « sortant », la Cour constitutionnelle est venue mettre du sable dans l’attiéké en appelant à sursoir à la cérémonie.

En savoir plus...

Procès de l’affaire 28 septembre : Cheik Sako promet une surprise

Pendant que la justice prend son temps, les victimes de la tuerie du 28 septembre 2009 demandent à accélérer, à aller au procès. Ce vendredi 04 juillet 2017, lors de sa conférence de presse, le ministre de la Justice, garde des Sots, Cheik Sako a réitéré son engagement de tenir le procès avant fin 2017.

En savoir plus...

Libération inattendue d'Elie Kamano : Enfin l'explication

Avant d’aller en vacances, le ministre de la Justice a réuni ses lieutenants, ce vendredi pour discuter des dossiers qui les regardent. Onze points ont été épluchés, dont la fameuse patate chaude du 28 septembre 2009, la situation de Elie Kamano et son ami Takana Zion ou encore le lynchage populaire et bien d’autres moins importants.

En savoir plus...

Dernière minute/Opposition républicaine : Les marches prochaines sont reportées

Après la première marche de l’opposition tenue ce 2 août, il était prévu deux autres, le 9 et le 16 août. Finalement, elles n’auront pas lieu.

En savoir plus...

Marche de l’opposition républicaine : « Alpha a volé deux mandats »

Après près d’une année de trêve, l’opposition respire-lacrymogène a renoué avec les marches. Ce 2 août, la Petite Cellule Dalein et ses complices ont marché de Cosa à la terrasse de Dixinn. Il a fallu plus de deux heures à la déferlante pour parcourir ces 15 kilomètres. Le chef des opposants parle de plus d’un millions d’âme. Même s’il n’y a aucun moyen de le vérifier, toujours est-il que le peuple a répondu massivement. Arrivés à la terrasse dans les bandes de 14 heures, les leadeurs, par ordre ‘’d’importance’’ se sont relayés à la tribune et descendent l’Alpha gouvernance.

Démbo Sylla le Bobo de l’UDG a ouvert le bal. Si les aigris racontent que l’opposition républicaine n’est qu’une coquille vide et que son chef de file est isolé, le peuple a prouvé le contraire à travers la mobilisation, dit-il. Ce qu’il y a « ce que Dieu a éloigné les Cheitanes, des Satans du chef de file. On a vu près de deux millions de personnes dans la rue. En 2020, on a déjà le tapis rouge. Nous sommes derrière le chef de file de l’opposition, on va le conduire tous ensemble à Sékoutouréah ».

Le prési de l’ADC-BOC, Ibou Diallo a réitéré que tant que les accords ne sont pas respectés, ils vont manifester. Son ami collé-serré, Abdoulaye ‘’Ngara’’ Kourouma du RRD enchaine. Sept ans pour rien, dit-il. Et ajoute que si on donne une tablette à un étudiant, il faut donner un emploi à chaque diplômé. Le 16 août, il appelle les militants à se « mobiliser pour l’assaut final, demander son départ si jamais me prési Alpha Grimpeur n’accède pas à leur revendications ».

Papa Kourouma le Koly du GRUP connait le système et le décrit aux militants. Quand un grand-père promet des tablettes à ses petits enfants, en lieu et place, c’est la danse du cabri, ça s’appelle le système. Si un président promet une usine de chips à Timbi, en lieu et place il envoie un El Hadj Ibrahima Timbi (association Djokken Alpha), alors qu’il s’appelle Souleymane, ça s’appelle le système. La Guinée, château d’eau de l’Afrique, pas de courant, ça s’appelle le système. On dit que l’opposition c’est l’UFDFG, et l’UFDG c’est Peulh, diviser pour régner, ça s’appelle, le système.

Alpha a trahi le peuple ?

Même si on n’a pas égorgé de mouton ou de chèvre pour le baptême, en tout cas, l’ex-ministre de la Complication Makaréna Caquet s’est rebaptisé le ‘’griot’’ de Cellou Dalein Diallo. Il a promis de chanter pour lui avec le peuple, car leur voie portera loin pour une Guinée juste et paisible. « Alpha Condé tu as trahi ton peuple, t’as oublié tes discours de 1993 contre la dictature, et l’injustice. Je pense à celle qui a été tué à Faranah, celui assassiné dans la cour du Sotikémo de Kankan, le petit libanais assassiné à Madina, les martyrs de Nzérékoré, Labé, Kankan et Boké. Tu as trahi les Guinéens. Vous avez volé, violé et tué le peuple. Heureusement Cellou Dalein est là pour rétablir justice ».

Le coup d’Etat manqué à Ankara, rappelle Makaréna Caquet, n’était pas l’œuvre des militaires, mais du peuple. Êtes-vous prêts à vous sacrifier pour la démocratie ? Oui, entonne la foule. La mort c’est une fois, sauf que personne n’a envie d’essayer. Pour Makaréna, mourir ce n’est pas mauvais en soi, c’est la cause pour laquelle on meurt qui est important. Lui se sacrifie pour la démocratie. « Je prie Dieu qu’il ne me donne pas la chance de vivre un troisième mandat d’Alpha Condé. Par le sang, la sueur, nous sommes prêts à arrêter la machine dictatoriale de Alpha Condé ».

En 2020, il faut qu’il parte

Ce bout de phrase de la Petite cellule Dalein Diallo en dit long sur la volonté de l’opposition à s’opposer à un éventuel troisième mandant. « Nous n’accepterons plus la fraude électorale. Alpha a volé deux mandats. Il a volé en 2010. En 2015, il n’a pas organisé d’élection, c’était une mascarade qu’il a appelé coup KO. En 2020, il faut qu’il parte, le peuple est fatigué ».

Pour le chef de pile de l’opposition respire-lacrymogène, le gouvernement se sucre te se beurre, alors que son peuple meurt de faim. Et que le prési Alpha grimpeur viole les dispositions de la Constitution, le peuple doit prendre son destin en mains.

Il dit merci aux forces de désordre pour ce comportement de plus en plus républicains, et leur demande de se comporter en policier et gendarme responsable et assurer la sécurité des personnes.

Aux militants, la retenu, pas de provocations. « Vous avez vu les riverains nous acclament et nous donnent de l’eau. Ils sont avec nous et soutiennent notre combat, même s’ils ne marchent pas ».

La prochaine marche le 9 août pourrait ne pas avoir lieu sur la corniche nord comme prévue. En cause, son étroitesse, ce serait difficile pour elle de contenir plus d’un million de personne. L’opposition se réunira pour examiner la question.

L’invité surprise

Il ya quelques semaines, le prési du BL, Bloc libérale Faya Milimono-stéréo a été aperçu chez le chef de pile de l’opposition. Il avait claqué la porte de l’opposition républicaine pour case du point II de l’accord du 12 octobre. Ce mercredi, le chargé de comm’ du BL, Aliou Bah était parmi les leaders. Il se dit fier d’avoir participé à la marche du peuple.

En savoir plus...

Dernier meeting de l’opposition à Dubréka : Makaréna flingue Bouréima Condé

L’opposition respire-lacrymogène continue ses meetings dit de sensibilisation. Ce lundi à Kagbelen, le siège du parti UDG a accueilli le quatrième et dernier avant la marche du 2 août.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Février 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28