Cellou Dalein Diallo : « Avec ou sans mon budget, je fais ce que je peux pour les victimes »

A l’occasion d’une plénière de l’opposition républicaine tenue ce mercredi 4 avril au QG à Hamdallaye CBG, Cellou Dalein Diallo, leur chef de file a fait le compte-rendu de sa rencontre avec Alpha Condé. Au terme de son exposé, ses pairs de l’opposisition l’ont félicité pour la mission bien accomplie disent-ils. Par la voix du porte-parole Alhousseiny Makanera Kaké, les leaders ont également salué le courage dont ont fait preuve leurs militants pendant les manifestations et villes mortes. Pour lui, les rencontres ont toujours produit des effets. Il s’agit notamment « des élections législatives de 2013, des communales de 2018 ». Cependant, il prévient les militants que la bataille n’est pas gagnée d’avance. Raison pour laquelle, ils doivent continuer à être vigilant jusqu’à l’application des accords.
L’ancien ministre de la communication répond ainsi à ceux qui disent que l’opposition s’est fait rouler en beauté dans la farine. « Ce n’est pas l’opposition qui s’est fait rouler, mais plutôt celui qui tente de le faire qui s’est fait rouler. L’application des engagements n’est pas simplement une affaire de l’opposition. Chacun a un rôle à jouer y compris la presse, car celui qui respecte ses engagements, c’est celui-là qui est un homme de paix et de développement. Celui qui ne le fait pas, il sera le responsable du contraire qui se produira » déclare Makanéra.
Cellou Dalein a quant à lui confirmé la participation des députés de l’opposition à la session des lois qui s’ouvrira le 5 avril à l’hémicycle. Il a ainsi ouvert une brèche sur l’indemnisation des victimes. Répondant ainsi à Lansana Kouyalé qui l’invite à renoncer son budget d’une année en faveur des victimes dont les biens ont été pillés: «Cette indemnisation n’a pas qu'un volet matériel ou financier. C’est aussi un soutien moral. Lorsque l’Etat qui est chargé de la protection des citoyens constate qu’il a failli à sa mission d’assurer la sécurité des citoyens dans les manifestations pacifiques, décide de soulager des victimes, ce n’est pas le montant qui est important. En ce qui me concerne, les militants savent qu’avec ou sans le budget de Chef de file de l’opposition, je fais ce que je peux. La preuve, lorsqu’on nous a attribué des frais de réparation de nos domiciles détruits en septembre 2009, les fonds que j’ai reçu ont été mis à la disposition d’une ONG pour assister des victimes. Et je suis toujours au chevet des gens, je suis toujours dans la famille des victimes pour essayer d’apporter ce que je peux ».

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Décembre 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31