Affaire Bolloré : Dadis Show, les 7 millions d’euros, Sylla patronat dit tout

Bolloré c’est simple, dit l’homme d’affaires. Ce jeudi, Sylla patronat comme il se fait appeler a évoqué l’épineux dossier Bolloré, à la conférence de presse de l’opposition respire-lacrymogène. A l’époque, prési du patronat « très puissant », ami du prési Conté, il était informé de tout ce qui est économique dans le pays. Et 3 des 4 candidats sont allés le voir pour un coup de main. Getma International était représenté par Chaloub qui était membre de son patronat, Maersk line représenté par Mory Keita et Bolloré représenté par Demba Fadiga, aujourd’hui député. Il y avait une société marocaine aussi. « Bolloré est venu me voir pour l’aider à obtenir le port au franc symbolique. J’ai dit que ce n’est pas de mon ressort, mais celui du gouvernement. Démba revenait chaque fois, mais j’ai dit que je ne peux pas ».

Révélations

Le gouvernement avait besoin d’argent, et avec son ticket d’entrée de 15 millions d’euro, Geta international a payé la moitié, « j’ai la copie du chèque ». Entretemps Fory Coco est mort. « Les mêmes personnes qui suivaient le dossier sont partis voir Dadis pour faire annuler le marché avec Getama. Un jour j’étais convoqué au camps, Dadis a dit : je vais annuler tous les contrats miniers. M. Fadiga a dit : le port aussi. Dadis a dit : oui le port aussi ».

L’information est parvenue à Blaise, le Compadré de Sankara dont la femme a des actions à Getma, dit Sylla Patronat. « Quand Blaise a appris cela, il a envoyé son aide de camp Général Diendéré et un certain Moulaye pour dire à Dadis de ne pas toucher le port. Dadis avait besoin de reconnaissance, je crois que Blaise était prési de l’UA ou de la CEDEAO en ce moment. Dadis avait besoin du soutien de Blaise, donc, Dadis est revenu sur sa décision. Il a dit : Getma doit combien, ils ont répondu 7 millions et demi d’euro. Dadis dit : ok, envoyé l’argent et continuer à travailler. Votre contrat est valable ».

Au second tour de la présidentielle, Patronat dit avoir entendu parler de Bolloré encore. Et 3 mois seulement « a suffi au président pour annuler le contrat avec Getma et deux jours après, il attribue le marché à Bolloré ». Pour lui, la façon dont Alpha Grimpeur a donné le marché à Bolloré n’est pas la bonne, l’Assemblée nationale n’a pas examiné le dossier.

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Novembre 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30