Mémoires : La Guinée célèbre feu Bah Mamadou Banqueroute

La fondation Ba Mamadou a réussi l’exploit de mettre La Petite Cellule, Bantama Show, Amadou Dama-round, et Makaréna Caquet dans le même panier. La bonne nouvelle est qu’ils ne se sont pas mordus. Hamdoulillah. C’était ce samedi 26 mai à la mosquée de Bambéto où elle organisait un Fidaou à la mémoire de Banque route.

 

Mamadou Saliou Diallo, vice-prési de la fondation a décliné les objectifs de la fondation : promotion de la gouvernance locale, promotion de la culture de la citoyenneté et enfin l’entreprenariat jeune et femme. « On a des programmes de formation et d’éducation, sur la gestion des communes rurales et urbaines, on travaille avec des experts ».  

La Petite Cellule Dalein se souvient d’un homme qui partageait des valeurs avec beaucoup des fils de ce pays. « La présence de chacun ici témoigne du respect et de la considération qu’il avait pour Ba Mamadou. Tous ceux qui l’ont connu, l’ont côtoyé savent que c’était un patriote attaché à l’Etat de droit, à la démocratie. Il a œuvré toute sa vie à l’avènement en Guinée d’une société plus juste. Le combat continue, ses adeptes sont nombreux dans tous les partis politiques, toutes les sensibilités ». Le chef de pile de l’opposition se dit particulièrement reconnaissant vis-à-vis du doyen Ba Mamadou qui lui a mis le pied à l'étrier en politique, encadré, porté sa confiance.

Le Prési Alpha Grimpeur, absent du pays, a délégué son bleu Premier ministre, Don Casse et l’ancien ministre des Transports Tidiane Traoré. « Ils ont été téméraires, et se sont opposés aux militaires pour parler de démocratie : Ba Mamadou, Siradio Diallo, Jean Marie Doré. Que leurs âmes reposent en paix. Celui qui continue la lutte encore, c’est le Pr Alpha Condé. Bah Mamadou était un patriote, un démocrate, un homme franc. Il n’a jamais caché ses intentions et il disait la vérité à qui veut l’entendre », dit l’ancien ministre. Au nom du Premier ministre et du prési Grimpeur, Tidiane Traoré a remercié la fondation, et prié Dieu d’ouvrir les portes du paradis à tous les patriotes, pour la paix en Guinée.

Pionnier dans la création de la Banque centrale guinéenne, Banqueroute quitte la Guinée quand Sékou Tyran nationalise les entreprises. Premier noir à travailler à la Banque mondiale de 1964 à 1968, Banqueroute rentre en Guinée en 1984, pour aider le colonel Lansna Conté à libéraliser l’économie. Il crée le journal La nouvelle république, le parti UNR et se présente aux élections présidentielles de 1993 et 1998. Plus tard président de l’UFDG, il transmet les commandes à la Petite Cellule Dalein en novembre 2007.

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Décembre 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31