Célébrations du 02 octobre : Le RPG appelle à la mobilisation

L'assemblée générale du RPG arc-en-ciel de ce samedi 22 septembre était marquée par des hommages rendus aux compagnons de l'indépendance le 2 octobre 1958. Selon Ahmed Tidiane Traoré, membre du bureau politique national du RPG, cette libération de la Guinée du joug colonial n'a pas été chose facile. Grâce à l'engagement de son peuple, qui avait à sa tête les camarades feu Ahmed Sekou Touré, Saifoulaye Diallo, Barry III, Barry Diawadou entre autres, la Guinée est parvenue à être le premier pays francophone à obtenir son indépendance. Pour Bantama Sow, vice-président de la commission d'organisation de cette fête, 60 ans après cette date historique, les Guinéens doivent fêter cet anniversaire avec faste. Une façon pour eux de démontrer à la face du monde qu'ils demeurent unis. "Nous lançons un appel solennel à tout le peuple de Guinée comme en 1958, à se mobiliser comme un seul homme, sans aucune considération politique, éthnique ou régionaliste pour célébrer l'an 60 de notre indépendance". Selon lui le citoyen, quelle que soit son obédience, écrit l'histoire de la Guinée à travers les actes qu'il pose. Le ministre estime que l'essentiel est que dans une décennie ou dans un demi-siècle, le nom de chaque guinéen figure parmi ceux qui ont fait des bonnes oeuvres.

S'adressant aux leaders politiques, Bantama Sow a rappelé que "la fête du 2 octobre, ce n'est pas la fête d'un parti politique, d'une région ou d'une ethnie. C'est la fête de la Guinée". D'où l'appel aux militants du parti au pouvoir de ne pas porter de t-shirts au couleurs du RPG. Toutefois, il lance un défi aux opposants d'Alpha Condé. "Le 2 octobre 2018, les Guinéens seront heureux de voir ceux qui se battent pour être président de ce pays. Nous voulons voir ceux qui disent qu'ils veulent gouverner ce pays et s'ils sont présidents, ils vont donner de l'eau, de l'électricité, ils vont construire la Guinée. Nous voulons les voir ce jour". Il promet des surprises le 2 octobre prochain.

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Octobre 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31