Destitution de Kèlèfa Sall : Oussou Fof accuse Alpha Grimpeur

Destitution de Kèlèfa Sall : Oussou Fof accuse Alpha Grimpeur

Les huit conseillés frondeurs sont passés à l'acte vendredi dernier. Ils ont déposé Kèlèfa Sall et ont fait monter Mohamed Lamine Bangoura à la présidence de Cour Constitutionnelle. Ces frondeurs n'ont rien voulu entendre. Ni la pression populaire enclenchée par le Balai Citoyen, ni la médiation annoncée par le Dansa du CNOSC n'ont pu freiner leur élan « mathiavélique ». Ce passage en force des frondeurs fait couler beaucoup d'encre et de salive. Au sein de la classe politique, plusieurs formations ont clamé leur opposition à ce changement. A l'assemblée générale de l'UFDG ce 29 septembre, Oussou Fof, vice-prési du parti a indiqué que c'est le prési Alpha Grimpeur qui tirerait les ficelles : « Vous avez vu ce qui s'est passé à la cour constitutionnelle, vous pensez que ces huit conseillers peuvent avoir l'audace de destituer monsieur Kèlèfa Sall sans leur parrain Alpha Condé ? Nous espérons que pour la paix et s'il veut sortir du pays par la grande porte, nous lui demandons de les désavouer et de les trimballer devant la justice ».

Le Prési du groupe parle-menteur Libéral-démocrate met déjà en garde le chef de l'Etat contre toute confirmation de Mohamed Lamine Bangoura : « S'il a le courage de confirmer par décret le hold-up électoral à la cour constitutionnelle, ce pays sera ingouvernable parce que nous ne l'accepterons pas. Kèlèfa Sall est président d'une institution, les règles et les procédures sont connues. Ils savent qu'ils n'ont pas respecté la procédure. Si Alpha Condé viole la Constitution pour faire partir Kèlèfa Sall de cette façon, nous allons créer les conditions pour son départ. S'il prend son décret pour confirmer ce coup de force, nous allons créer la même pagaille pour lui faire partir ».

Bien que reportée, la marche projetée par le Balai Citoyen et l'opposition respire-lacrymogène pour barrer la route aux frondeurs ce lundi, sera un avertissement pour Alpha Grimpeur, qui selon lui viserait un autre mandat pestilentiel : « Nous allons démontrer au peuple de Guinée que nous n'accepterons pas que Alpha Condé instaure la dictature en Guinée. Notre seul adversaire c'est Alpha Condé parce qu'il n'aime pas les Guinéens. Le combat c'est entre le peuple de Guinée et Alpha Condé. Tout ce qu'il a comme programme c'est comment avoir un troisième mandat ».

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Octobre 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31