La Petite Cellule sur le décret du Grimpeur confirmant Lamine Bangoura : « C’est un parjure, la République est en danger » !

À l’issue de la rencontre entre les membres de l’opposition républicaine et quelques syndicalistes, le chef de pile de l’opposition a dénoncé 3 actes illégaux à la Cour conflictuelle : la destitution de Kéléfa Sall, l’élection d’un nouveau prési et plus grave, dit-il, le décret du Prési Alpha Grimpeur validant l’élection du nouveau prési élu. « Le président de la République, qui doit veiller au bon fonctionnement des institutions, valide des actes illégaux non conformes à la Constitution ». Pourtant d’éminent juristes se sont prononcés là-dessus, a rappelé le chef de pile : Pr Salifou Sylla, ancien ministre de la justice, Pr Maurice Tobga Zogbélémou ancien ministre de la Justice et le bâtonnier de l’ordre des avocats, Me Mohamed Traoré, ont tous dit que l’acte est illégal. Malgré tout, « Alpha Condé prend un décret et valide cette irrégularité. C’est un parjure. Il a juré de respecter et de faire respecter la Constitution ».
Face à cette situation qui met en danger le processus électoral, dit-il, rappelant que celui-ci se prononce non seulement sur la constitutionnalité des lois, mais aussi sur le contentieux électoral, les partis politiques ne pourront plus faire confiance à la Cour où les membres violent de façon flagrante la Constitution. « La République est en danger. L’opposition républicaine réagira de la manière la plus ferme contre cette violation de la Constitution. Nous allons entreprendre des consultations avec les forces vives et tous les patriotes déterminés à défendre la légalité pour opposer à cette forfaiture la réaction qui convient. Et croyez-moi Alpha Condé trouvera sur son chemin les patriotes dans sa tentative de tripatouiller la Constitution pour s’offrir un 3e mandat ».
Si les conseillés devaient destituer Kéléfa Sall, La Petite Cellule estime qu’ils n’avaient qu’à respecter la loi.

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Décembre 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31