Sages du Foutah à Sékhoutouréyah : La réponse inquiétante du Grimpeur

Sages du Foutah à Sékhoutouréyah : La réponse inquiétante du Grimpeur

A part le compte-rendu de Elhadj Amadou Kolon Barry, rien n'a filtré de l’entretien entre les sages du Foutah et le prési Alpha Grimpeur. Devant les caméras, Elhadj Kolon a résumé la rencontre : « nous l’avons rencontré, il nous a écoutés, il nous a entendus, il nous a compris ». Aucune allusion à la réponse du locataire de Sékhoutouréyah. Joint au téléphone, ce lundi, 5 jours après la rencontre, Elhadj Amadou Kolon Barry a botté en touche. « Nous avons discuté de ce que vous savez. On a discuté de la consolidation de la paix dans le pays. Le président a demandé le concours de tous pour la paix. Lui de son côté, nous autres de notre côté ». Qu’est-ce qu’il vous a répondu, concrètement ? « Il ne peut pas promettre, un chef ne promet pas ».
En clair, est-ce qu’il vous avait demandé de faire quelque chose de particulier par exemple ? « Ce qu’on a discuté entre nous, c’est entre nous. Entre un sage et un chef, ce qu’ils se sont dit reste entre eux. L’avenir va nous éclairer ».

Des sources proches de Sékhoutouréyah soutiennent que la réponse du Prési Alpha Grimpeur a été directe et sèche : « Je suis prêt à dialoguer avec les gens qui veulent que la Guinée aille de l’avant, pas ceux qui veulent la détruire. Sur internet, on dit tous les jours que je suis en train de massacrer les Peulhs, que la Guinée est devenue le Rwanda. Je veux savoir quels sont les Peulhs que je suis en train de massacrer. Je respecte les sages, mais quand on arrive sur un terrain politique, je suis un combattant, je me suis battu pendant 50 ans, je n’ai pas peur de la bataille. Il ne faut pas que les gens se cachent derrière vous parce que vous êtes des sages. Ils doivent s’assumer et assumer leurs erreurs et leurs fautes. Désormais il y a un Etat en Guinée, l’anarchie c’est fini. On n’acceptera plus qu’on casse les véhicules des gens, qu’on casse leurs boutiques, leurs maisons. Celui qui le fera subira la rigueur de la Loi ».
Le vin est tiré. La loi doit être respectée. L’opposition annonce des nouvelles manifestations. Les tensions sont loin de retomber.

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Décembre 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31