Guinée : Siaka Barry lance Guinée Debout

Guinée : Siaka Barry lance Guinée Debout

Dégommé du goubernement en août 2017, après 20 mois passés à la tête du ministère des Scores, de la culture et du patrimoine historique, Siaka Barry a lancé officiellement les activités de son parti Guinée Débout, ce samedi, à Matoto. Boubacar Siddigh Bah, du parti UMP, et Ousmane Camara, dit Dady, candidat malheureux à la tête de la maire de Matoto étaient parmi ses invités. Révolutionnaire convaincu, Siaka se veut le Moise de la Guinée : « Nous sommes là pour cueillir le pouvoir et le redonner au peuple. Si je voulais rester au gouvernement je serais resté. Il suffit de soutenir le 3è mandat et puiser dans les caisses de l’Etat pour aller saluer à la Présidence. Mais j’ai choisi le peuple. Face à un million d’Alpha Condé, je choisis le peuple, parce que Alpha Condé est infiniment petit pour être la Guinée. Il a trahi ses idéaux, ses convictions avec son entourage de hiboux ». À ceux qui craignent sa révolution, Siaka appellent à ne pas prendre peur, la révolution ne signifie pas le « retour à la nostalgie d’antan, mais comme un retour à l’héritage de nos pères fondateurs, ce n’est pas un retour au communisme ou à la lutte contre l’impérialisme. Voyez-la comme une opportunité, une sorte de dernière chance pour bâtir une Guinée solidaire ». Siaka, marionnette financée par Alpha Condé au sein de l’opposition ? « Franchement je ris. Les marionnettes de Alpha Condé se trouvent au garage du gouvernement. Vous connaissez combien de ministres d’Alpha Condé ? Je ne suis ni avec la mouvance corrompue ni avec l’opposition irresponsable ».

Abdoulaye Sanoh, le secrétaire général du parti souligne que Guinée débout est l’espoir de tout un peuple qui aspire à écrire son histoire autour d’un idéal commun, où chacun se retrouverait. « Idéal d’une Guinée qui se mettra au travail. Guinée debout va instaurer la démocratie. Ce sera notre objectif, non pas une démocratie apparente, mais une démocratie réelle, efficiente dans laquelle seule la voix du peuple compterait ».

Le prési du parti UMP, Aboubacar Siddigh Bah soutient que notre pays est un paradoxe qui se vit au quotidien. « On peut enlever une perle et mettre un caillou, le Guinéen peut applaudir. En Guinée, le débat ne se passe pas sur ce qui nous manque et que nous devons compléter, mais sur ce que nous pouvons pas faire, c’est un rêve. Ce que nous avons en commun avec Siaka Barry, c’est le courage et l’engagement. Aussi longtemps qu’il gardera cette vision, il y aura la masse derrière lui ». Pour le Dady de Matoto, le combat va être chaud, rude, mais il demande aux militants de Guinée Débout de tenir bon : « Je vois qu’il y a beaucoup de jeunes, cela donne beaucoup d’espoir ».

Le parti Guinée Debout a été créé en novembre dernier, compte présenter des candidats aux élections législatives prochaines et à la présidentielle. S’il n’est pas débouté.

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Août 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31