Sénégal : Macky Sall réélu au premier tour

Selon les résultats provisoires, proclamés par la commission nationale de recensement des votes, le prési sortant Macky Sall a remporté la présidentielle dès le premier tour, avec 58,27 % des suffrages exprimés. Idrissa Seck, crédité de 20,50 %, arrive à la seconde place, devant Ousmane Sonko 3ème avec 15,67%, Issa Sall 4è avec 4,07%. Madické Niang ferme la marche avec 1,48%. Ces chiffres doivent être validés par le Conseil constitutionnel, seul habilité à proclamer les résultats définitifs. Le taux de participation, selon la CNRV, est de 66,23%.

Les candidats ont 72 heures pour introduire un recours devant le conseil constitutionnel avant la proclamation des résultats définitifs par celui-ci.

Né le 11 décembre 1961 à Fatick, Macky obtient le diplôme d’ingénieur géologue à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, puis poursuit sa formation comme géophysicien en France, à l’Ecole nationale supérieure du pétrole et des moteurs (ENSPM) de l’Institut Français du Pétrole (IFP) avant de revenir au Sénégal.

A la fin des années 1980, il adhère au Parti démocratique sénégalais (PDS) de Wade qui le nomme ministre des Mines, de l'Énergie et de l'Hydraulique (2001-2003), puis ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, porte-parole du gouvernement d'Idrissa Seck (2003-2004), enfin Premier ministre (2004-2007). C'est lui qui conduit la campagne pour la réélection d'Abdoulaye Wade en 2007, avant que leurs relations se tendent. Il quitte le PDS, en décembre 2008 pour créer, le parti Alliance pour la République (APR) qui, lors des élections locales du 22 mars 2009, remporte toutes les localités de Fatick, son fief.

Il devient le candidat de la coalition "Macky 2012", il arrive en deuxième position du premier tour, avec 26,58 % des voix, contre 34,81 % au président sortant. Dans l'entre-deux-tours, il réunit tous les candidats battus dans la coalition Benno Bokk Yakkar("Unis pour le même espoir", en wolof) et remporte le second tour avec 65,80 % des voix, contre 34,20 % pour Abdoulaye Wade. Il devient ainsi le quatrième président de la République du Sénégal et prête serment le 2 avril 2012. Polyglotte (il parle wolof, sérère, pulaar, français et anglais).

Son programme 2019 "Plan Sénégal émergent" est composé d'une dizaine d'axes :'agriculture et soutien du secteur industriel (avec la promotion des PME / PMI) arrive en tête, suivi de la bonne gouvernance et le développement des transports (infrastructures, routes… ), la protection sociale et l'emploi, avec un effort particulier en direction de la réduction du chômage des jeunes.  L'environnement et le changement climatique …

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Mars 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31