Déguerpissement de Kaporo rails : l’UFDG promet une aide humanitaire

La direction nationale de l’UFDG s’est fendue d’une déclaration, ce vendredi, pour condamner avec « fermeté » les opérations de déguerpissement des habitants de Kaporo Rails, menées depuis plusieurs jours. Ce déguerpissement viole les droits les plus élémentaires et des engagements nationaux, régionaux et internationaux contractés par l’État guinéen, indique le communiqué.

Le parti dirigé par la Petite Cellule a rappelé aux autorités que l’Etat est garant et protecteur de l’ensemble des citoyens et citoyennes du pays. « Indépendamment du statut légal ou illégal de ces occupations, l’extrême vulnérabilité des couches sociales concernées est constitutive de circonstances aggravantes pour l’État dont l’action aura contribué à la dislocation de familles entières, à la déscolarisation d’enfants issus de ces familles, à la privation brutale de leur unique source de revenus, à leur maintien dans un état de promiscuité ; cela sans qu’aucune mesure d’accompagnement économique et social n’ait été prise pour éviter ce drame humain ». Le droit au logement, dit-on, est un droit fondamental reconnu par la Constitution. Afin de soutenir les familles en situation de détresse humanitaire, le Parti a identifié des besoins les plus urgents et examiné les réponses adaptées à court et moyen terme. L’UFDG dit se tenir inconditionnellement aux côtés des familles en souffrance et « mobilisera toutes les ressources humaines et matérielles afin de les mettre à la disposition des autorités communales. L’UFDG lance un appel à contributions à toutes les bonnes volontés, aux citoyennes et citoyens guinéens, aux militants et sympathisants du parti, à toutes les structures du parti, aux fédérations intérieures et extérieures, et les invite à se mobiliser massivement afin de permettre aux familles sinistrées de retrouver une vie familiale normale et décente ».

Rappelons que ces derniers temps, certains guinéens ont reproché à La Petite Cellule son mutisme face au déguerpissement à Kaporo, allant jusqu’à le lier au premier déguerpissement en 1998.

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Mai 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31