Manifestation de rue : Le RPG arc-en-ciel tacle l’opposition

Le RPG arc-en-ciel a tenu son assemblée hebdomadaire, ce samedi, à son siège à Gbessia. Bantama Show absent, La-mine Kamissoko et Ibou Kalil Keita, préfet de Siguiri ont fait le show à sa place. Touche pas à mon prési, c’est le leitmotive du jour. En ligne de mire, l’opposition et les aigris qui se dressent déjà contre un troisième mandat, un bébé « non encore engendré ».

Selon La-mine Kamissoko, opposition c’est pas opposition. Celle de maintenant est armée de violence, de mensonge. Au lieu d’expliquer leur projet de société, critiquer et proposer des solutions au gouvernement, les opposants « s’en prennent exclusivement au chef de l’Etat. On l’insulte sur les réseaux sociaux, les radios à longueur de journée. C’est leur méthode de conquête de pouvoir. Notre opposition incite à la haine ethnique, au soulèvement contre le pouvoir ». Pour la première fois, dit le Kamissoko Alpha Grimpeur a créé le poste de Chef de file, c’est pour qu’il s’humanise.

Si le PDG est mort avec Sékou Tyran, le PUP avec Fory Coco, La-mine Kamissoko prévient l’opposition que le RPG vivra après le Grimpeur. « Nous avons tiré les leçons. Nous répondrons à l’opposition, nous gagnerons maintenant toutes les élections à venir ». Le préfet de Siguiri se paie Elie et Takana Depuis l’arrivée au pouvoir du Prési Grimpeur, les marches de l’opposition se concluent par un bain de sang, des gens tués. Cela doit changer, dit Ibou Kalil Keita. Mais il pense que le but de l’opposition n’est pas de conquérir le pouvoir, mais d’empêcher Alpha Grimpeur de réaliser son programme de développement.

Du troisième mandat, Ibou Kalil pense que ces manifs ne vise pas à s’opposer contre le supposé troisième mandat, « on ne peut pas attaquer un bébé qui n’est pas né. Le but c’est d’empêcher Alpha Condé de donner du contenu à sa gouvernance ». Même que dans l’histoire de la danse et de la musique, les reggaemans c’est dans les salles de spectacles. « Un reggae man dans la rue, c’est du sabotage ».

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Août 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31