Manifestation à Boké: Déclaration de l’opposition républicaine

L'Opposition Républicaine est vivement préoccupée par la poursuite des émeutes sociales qui secouent la préfecture de Boké et les localités environnantes, depuis plusieurs jours. Elle déplore son triste bilan provisoire de deux morts, une quarantaine de blessés dont plusieurs par balles ainsi que de dégâts matériels très importants.

  L'Opposition regrette, profondément, la récidive d'une crise sociale qui avait éclaté en avril dernier et enregistré aussi, un terrible bilan de trois morts et plusieurs blessés. Elle estime que le pays aurait pu en faire l'économie si les autorités actuelles avaient fait preuve de  pro-activité et d'efficacité dans la résolution des problèmes sociaux récurrents dans cette localité.

  L'Opposition guinéenne constate, malheureusement, les nombreux dysfonctionnements inacceptables qui émaillent la satisfaction, par l'État et ses démembrements, des besoins les plus élémentaires des populations et déplore vivement leurs impacts sérieux et négatifs sur la qualité de vie des guinéens partout sur le territoire national.

  L'Opposition Républicaine condamne avec fermeté les modalités et les moyens de maintien de l'ordre public, en usage dans cette crise, par les services de sécurité et exige sans délai, l'ouverture d'une enquête judiciaire sérieuse et aboutie pour clarifier les circonstances de la mort des victimes afin de faire répondre de leurs actes, dans les conditions et les formes prévues par la loi, les auteurs et les commanditaires de cette forfaiture.

  Solidaire des populations de Boké et environnants, qui supportent, à l'instar des populations guinéennes, les terribles et graves répercussions de la mauvaise gouvernance exercée par le pouvoir actuel, l'Opposition appelle vivement, les manifestants au calme et exige des autorités, dans les meilleurs délais, la satisfaction de l'ensemble des légitimes revendications des habitants.

  L'Opposition Républicaine présente ses condoléances émues aux familles et aux proches des victimes ainsi que sa vive compassion à l'ensemble des blessés et aux victimes d'actes de vandalisme.

Conakry, le 14 septembre 2017

L'Opposition Républicaine

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Décembre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31