Marche du 20 septembre : La terrasse refoule du monde

L’opposition respire-lacrymogène a organisé sa marche, ce 20 septembre. Elle proteste contre l’insalubrité, l’insécurité et singulièrement contre le non-respect de l’accord du 12 octobre. Parti de Cosa, la foule a déferlé sur Bambéto puis la terrasse de Dixinn.

Des slogans du genre « Alpha Zéro », « Touche pas à ma constitution », « Non au 3ème mandat ». Le long de l’itinéraire, boutiques et magasins étaient fermés, des gros-bras veillaient à la discipline des marcheurs. A la terrasse, point de chute des marcheurs, Bafoé et Samoura le Balla de la gendarmerie avaient fait établir, chacun à ses sujets, un périmètre de sécurité.

Les leaders arrivent à la terrasse vers 15 heures et place aux diatribes à l’égard du Prési Grimpeur et de son goubernement. Boké a reçu le soutien de l’opposition qui trouve légitime la revendication menée par les jeunes. Les autres points sont intacts : CENI, élections, neutralité de l’administration, etc. Tout le tralala contenu dans le fameux désaccord du 12 octobre 2016.

La Petite Cellule, chef de pile de l’opposition a salué l’esprit républicains des forces de l’ordre à qui il demande de ne jamais tirer sur un manifestant, « ce sont vos frères ». Aux fanatiques, de rentrer sans histoires.

Si aucune perte humaine n’a été déplorée, les services de sécurité ont établi un bilan de dix blessés dont un grave, suite à des accidents de motos dans les rangs de la section motards de l’UFDG.

Peu après la dispersion à terrasse, des jeunes ont été blessés par balles à Hamdallaye : Ismael Bah et Ibro Chérif Haidara. On accuse la gendarmerie. C’est le bémol.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Octobre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31