Ministère de l’Agriculture : Kiridi Bangoura passe le témoin

Après trois mois dix jours à la tête  du département de l’Agriculture, Kiridi Bangoura a passé le témoin à Mariam Camara, ancienne directrice de la SOGUIPAH (Société Guinéenne de Palmiers à huile et Hévéas) ce mardi 2 janvier 2018 dans la salle de réunion dudit ministère. Membres du gouvernement et cadres du département étaient présents.

Selon le ministre sortant, son passage à la tête de ce ministère lui a permis de réaliser plein de choses : « Mettre en place des mesures permettant d’amplifier la dynamique de transformation émergente du secteur agricole, participer à l’organisation de la réunion du groupe consultatif avec le PNDES le 16 et 17 novembre 2017 à Paris, la mobilisation de 21 milliards de dollars à l’occasion de cette réunion, la révision de la politique nationale du développement agricole, la préparation du plan national d’investissement agricole ».

Malgré ces actions qu’il qualifie d’avancées, des défis demeurent : « construire un système de statistiques fiables dans le domaine agricole, la réalisation de la reforme foncière, le recrutement et la formation des ressources humaines  ». A date le ministère de l’agriculture a un effectif de 507 fonctionnaires. Le vieillissement du personnel de ce département est une réalité, selon Kiridi Bangoura. C’est pourquoi il sollicite le rajeunissement du personnel. L’ex-directrice générale de la SOGUIPAH, Mariam Camara, a exprimé sa reconnaissance à l’endroit du prési Alpha Grimpeur. Pour avoir passé 20 ans à la tête d’une société à caractère public, la nouvelle ministre de l’agriculture dit connaitre l’existence de clans dans l’administration guinéenne. Au regard de cette triste réalité, elle invite ses collaborateurs à se départir de ces habitudes : « Je demande à chacun de privilégier le travail collégial et l’intérêt supérieur de la nation Guinéenne. Evitons la clanisation du département. Vous cadres et agents du ministère de l’agriculture, mon meilleur ami ou mon meilleur parent est celui qui se mettra à ma disposition pour atteindre ma mission ». Consciente que le secteur agricole constitue un levier pour le développement économique de la Guinée, Mariam Camara se donne comme priorité l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Janvier 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31