AG du RPG arc-en-ciel : La colère au rendez-vous

Les militants du RPG arc-en-ciel étaient remontés ce 20 janvier à l’assemblée générale hebdomadaire du parti. Ils ont dénoncé leur mise à l’écart dans l’organisation des festivités différées de l’an 59 de notre (in)dépendance, tenues à Kankan le 13 janvier. Ils ont troublé le silence pendant une dizaine de minutes pour exprimer leur colère.

Saloum Cissé, secrétaire général du RPG a tenté de calmer les esprits : « L’organisation n’était pas confiée au parti. C’est l’administration qui organise les festivités. Mais qu’à cela ne tienne, peu avant le départ, deux bus avaient été affrétés aux militants pour le voyage à Kankan. Au RPG, nous n’avons pas voulu donner un éclat particulier à ces festivités, parce que c’est un événement  à caractère national. Donc ne nous en voulez  pas ».

Pour lui, l’essentiel a été obtenu. « Que nous soyons présents ou absents, vous devez vous féliciter de la réussite des festivités. Votre manifestation est légitime. De ce fait, la direction nationale du parti vous présente ses excuses. Rassurez-vous que nous prenons acte de votre plainte », a ajouté Saloum Cissé avant de promettre de rectifier le tir.

« Sans carte d’électeur, pas  d’accès au siège le samedi »

Le RPG enregistre un faible taux de retrait de cartes d’électeurs à travers Conakry. Les responsables du parti en sont conscients : « Si le taux de retrait est faible, l’espoir reste maigre. Vous n’avez pas de carte, vous ne votez pas. Dans ce cas, vous causez du tort au parti. Alors, mobilisons-nous ! ».

Le secrétaire administratif du RPG arc-en-ciel est allé plus  : « Le samedi, nous allons procéder au contrôle des cartes d’électeurs. Celui qui ne l’a pas n’accédera pas au siège !».

Malick Sankon, membre du bureau politique déclare qu’il est inacceptable que des personnes bénéficiant des grâces du pouvoir croisent les bras au moment des élections communales. «Nous ne pouvons pas concevoir qu’il y ait des cadres qui refusent d’assister le parti. Quand vous parlez à certains cadres, ils vous diront qu’ils sont des technocrates. C’est comme si nous autres sommes des imbéciles. Or, s’ils sont des technocrates, c’est parce que le RPG arc-en ciel est au pouvoir. Si tel n’était pas le cas, ils seraient restés chez eux.»

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Mai 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31