Matam : Un scrutin émaillé de violences

Ce dimanche 04 février, les électeurs guinéens étaient appelés à choisir leurs représentants locaux, plus de 12 ans après les dernières élections communales. A Matam, la journée a été marquée par des violences sur fond de suspicions de fraudes.
Les premières échauffourées ont eu lieu vers onze heures, lorsque Badra Koné, candidat indépendant, s’est rendu à son bureau de vote accompagné d’une foule de sympathisants. Devant la mobilisation, organisée « dans le but d’empêcher de bien voter », les militants de l’UFR et du RPG rencontrés devant l'école primaire de Matam 2 ont vivement réagi. Il a fallu l’intervention du président du conseil de quartier, Conté Sékou Minkayloua pour calmer les esprits. Il a fustigé l’attitude du candidat indépendant, lui signifiant que la campagne est finie et qu’il n’avait pas le droit de se promener avec une telle foule le jour du scrutin. Aucun blessé ni dégât matériel à déplorer.

Peu de temps après, la tension est remontée d’un cran. Le vote par procuration a opposé des superviseurs de l'UFDG aux agents de sécurité, accusés de comploter en vue de favoriser la fraude.

Après la fermeture des bureaux de vote, des militants de l’UFR ont tenté de forcer l’enceinte de la mairie pour assister au décompte des voix. Devant la résistance des agents de sécurisation, une bagarre a éclatée. Deux urnes ont été détruites et des bulletins de vote déchirés. Des renforts de l’USSEL, dépéchés sur place ont été accueillis par des jets de pierre nourris. La foule a été dispersée violemment et les militants poursuivis dans le quartier.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Février 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28