Violences électorales : L’INIDH condamne et appelle au sens de responsabilité

Alors que les résultats ne sont pas encore publiés par la CENI, certains candidats crient à la fraude. Des violences ont éclaté à certains endroits de la capitale, et de l’intérieur du pays. Au moins six personnes ont été tuées, des habitations incendiées, des boutiques et magasins vandalisés. Cette spirale de violence a fait réagir l’INIDH, (Institution nationale indépendante des droits de humains). Mamady Kaba, président de l’institution dit regretter cette situation : «C’est vraiment dommage. Nous les condamnons avec énergie». Selon lui, le tissu social est fragile et les Guinéens doivent penser à privilégier la paix. Pour y arriver, chacun doit y mettre du sien. «Nous appelons les acteurs de la vie nationale à se mobiliser en faveur de la paix, et à préserver ce que nous avons de plus cher. Il faut que les leaders politiques appellent leurs militants au calme et à la retenue, les magistrats à dire uniquement le droit, la CENI à proclamer des résultats issus des urnes. Nous appelons tous à faire preuve de patriotisme, à mettre l’intérêt national au-dessus de l’intérêt partisan parce que nous craignons de voir notre pays basculer dans l’inconnu ».

Selon des observateurs, depuis sa mise en place l’INIDH s’active à défendre les droits humains, en dénonçant régulièrement des violations des droits de l’homme en Guinée. Sauf que l’exécutif semble n'en avoir cure. «Nous n’avons pas d’autres moyens que de travailler conformément à la loi, d’attirer l’attention de tout le monde sur ce qui permet d’éviter les violations des droits humains. L’histoire retiendra de chacun de nous, ce qu’il a posé comme acte en faveur de son pays ».

Toujours est-il que l’INIDH a du chemin à faire encore. Mamady Kaba rassure tout de même que le moment venu pour rétablir les ‘’victimes’’ dans leur droit.

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Novembre 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30