Matoto : l’UFDG regrette le rejet de ses recours, le BL pense aux alliances

Les résul…tard sortis par les CACV dans les différentes circonscriptions après le scrutin du 4 février dernier ont donné lieu à des contestations politiques. Plusieurs formations politiques ont porté des contentieux devant les cours et tribunaux pour un recomptage des voix, ou au pire une annulation du vote. C’est le cas de l’Union des forces démocratiques de Guinée qui a crié à la falsification des chiffres dans la plupart des circonscriptions de la Basse-guinée. Mais ces recours ont été presque tous rejetés. A l’image des circonscriptions de Matam et de Dixinn, le parti a essuyé un autre revers dans la commune de Matoto. Le Tribunal de 1ère instance de Mafanco les a tout bonnement déboutés. Une décision regrettable, selon Dr Ismael Doukouré, n°2 de l’UFDG à Matoto : «  Nous avons déposé un recours en bonne et due forme. Ils l’ont déclaré recevable sur la forme, mais l’ont rejeté sur le fond pour faute de preuves. Alors que nous avons démontré que des PV ont été reçus et qu’ils n’ont pas été comptabilisés, pour, on ne sait quel motif ».

A la question de savoir ce que fera le parti après cette décision de justice, Dr Doukouré est resté évasif : « Aujourd’hui on va exhiber toutes les preuves et les stratégies de fraudes (conférence de stresse de la Petite Cellule Dalein) que le pouvoir a utilisé pour falsifier et écarter les PV notamment à Kindia, à Manéyah, à Matoto… Après nous tiendrons une réunion pour décider de la conduite à tenir ».

Du côté du Bloc Libéral, on a décidé comme d’autres partis politiques qui avaient pourtant crié au holdup électoral de se passer de tout recours à Matoto. La raison, le manque de confiance envers les juridictions : « Nous n’avons pas fait de recours parce qu’on a estimé que ça ne portera pas fruit. Des magistrats étaient dans les centralisations, ils ont constaté toutes les irrégularités et ils ont laissé passer » explique Kadiatou Diallo, tête de liste du parti. Selon elle, son parti préfère désormais se consacrer aux négociations pour nouer des alliances. Le BL a obtenu 1 siège et l’UFDG et le RPG arc-en-ciel sont au coude-à-coude avec 14 sièges chacun, selon les résul…tares de la CACV, confirmés par la CENILE. 

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Juin 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30