Menace de déguerpissement à Dar-es-Salam : Les riverains protestent

Le vendredi 11 mai, les citoyens du quartier Dar-es-Salam menacés de déguerpissement ont investi le carrefour ‘‘Boston’’. L’idée est simple : délocaliser les foyers dans la rue, n’ayant pas « où aller ». Les nounous ont barricadé le passage, empêchant toute circulation sur les axes Hamdallaye-Gbessia. Puis l’axe Bambéto-Concasseur qui traverse le quartier. Le long de la route, une cuisine géante, des marmites bouillantes, des repas servis, des membres des familles entières à table. Des passants aussi ont bénéficié des largesses des ‘’rebelles’’.  C’est la nouvelle astuce de protestation de tous ceux qui sont menacés de déguerpissement par l’Etat.  

Environ 400 ménages sont concernés par ce déguerpissement annoncé par le gouvernement pour éviter d’autres éboulements. Les locataires, ont déserté. Les propriétaires des bâtiments, eux, sont condamnés à rester pour se défendre. M’Ma Sylla au carrefour ‘‘Boston’’, la place Tahrir des femmes depuis jeudi, attend d’être dédommagé pour quitter : «Je suis là pour défendre l’intérêt de tout le monde. On n’entend pas la réponse que nous voulons. On ne sait pas si le président est là ou pas. J’ai perdu ma mère il y a trois mois, mon père est un militaire à la retraite, malade. Si on lui dit de quitter sa maison toute suite, où il va aller ? ». Les autorités soutiennent avoir dédommagé les occupants depuis 1997. Faux, rétorque les occupants : « Parmi nous, aucune personne dédommagée. Ceux qui l’ont été, sont partis depuis longtemps. L’état ne peux pas nous donner de l’argent et on continue à occuper les lieux», dit M’Ma Sylla qui renvoie les gouvernants actuel à Sidya Touré, premier ministre d’alors pour confirmer.

Charles Damba, chef du quartier Das-es-Salam reçu dans l’émission Parlons-en de nos confrères Lynx fm, la semaine dernière a dit avoir été reçu le 23 avril dernier par les représentants des institutions républicaines. Il a expliqué au prési de l'Assemblée nationale, à la présidente du Conseil économique et social, au Médiateur de la République que « la centaine de familles dédommagées a quitté il y a 20 ans ». Même que ces prési des institutions se sont montrées sensibles et auraient recommandé au ministre Ibou Kourouma d'aller informer le prési Alpha Grimpeur.

Les démarches menèes auperès du gouverneur de Cona-cris, du Médiateur de la République sont restées vaines, déclare Aly Badara Camara. La recommandation ne semble pas avoir été transmise à qui de droit, d’où la colère des habitants, dit-il.

Pendant que certains sont dans la rue, d’autres sont toujours dans leurs maisons, alors que le délai pour quitter a expiré. Alpha Barry habite ce quartier depuis 20 ans : « Les autorités nous ont sommés de quitter les lieux sans condition. Aujourd’hui, nos familles sont dispersées, nos bagages dehors. On n’a pas où les mettre. On a des enfants qui étudient à l’école. A défaut d’avoir  un hébergement pour eux, ils risquent de perdre leurs études, le ramadan et la saison pluvieuse pointent à l’horizon. On est inquiet, parce qu’on ne peut pas résister au pouvoir. Je pensais que ce genre d’action ne se produira dans un Etat de droit. Hélas !».

Si le gouvernement n’a pas démoli les bâtiments ce vendredi, alors que l’ultimatum a expiré, peut-être qu’il est en train de revoir sa copie. On ne sait jamais. C’est un sursis pour les occupants.

LEBERE BALDE

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Novembre 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30