TPI de Dixinn: Amara Mansa Doumbouya en liberté provisoire

Amara Mansa Doumbouya, membre de la cellule de communication du SLECG (Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée), a été entendu ce mercredi 5 septembre au tribunal de première instance de Dixinn. Il est poursuivi par le ministère de l'éducation nationale pour substitution de candidature lors du baccalauréat unique session 2018. A la sortie de l'audience, Aboubacar Soumah le "rebelle"  entouré de ses camarades syndicalistes massivement mobilisés, a expliqué ."Ce matin Amara a été reçu par le procureur de la république. Après analyse du dossier, il a déclaré qu'il va le mettre à la disposition du juge d'instruction qui, aussi, après analyse du dossier, a mis notre camarade sous contrôle judiciaire. Donc ce qui veut dire qu'il va essayer d'analyser plus profondément tous les paramètres de l'accusation et que le moment venu, peut-être elle va rendre justice si l'inculpation est établie". En attendant, Amara Mansa est libre mais devra se présenter au tribunal chaque lundi et vendredi à 10 heures a t-il martelé. Selon le secrétaire général du SLECG, son camarade syndicaliste est victime d'un acharnement de la part de ses détracteurs. Il estime qui est reproché à Amara Mansa est une pratique courante surtout dans les écoles privées comme dans les écoles publiques. "Dès l'instant où les autorités se sont rendues compte que c'est Amara Mansa qui fait des communications à travers les médias, elles ont profité pour envoyer le dossier là où il ne devait pas arriver. Elles ont instruit le colonel Patrice Doré de procéder à son arrestation sur instruction du chef de cabinet du ministère de l'Éducation nationale".

Ce 4 septembre le SLECG avait suspendu les négociations avec le gouvernement sur l'augmentation du salaire des enseignants à 8 000 000 francs glissants, en attendant que leur camarade soit libre. Sa remise en liberté bien que provisoire relance les tractations. "Dès aujourd'hui, nous allons informer l'inspecteur général du travail pour qu'il puisse nous programmer afin qu'on puisse reprendre le travail".

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Novembre 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30