Mise en place des conseils communaux : L’opposition républicaine rit jaune

Les membres de l’opposition dite républicaine se sont réunis ce mercredi, à Hamdallaye pour évoquer la situation dans le bled. Mise en place des conseils communaux, déguerpissement annoncé à Kaporo-rails, la Sall situation de Kéléfa à la Cour Constitutionnelle.

Les conseils communaux attendent d’être installés près de 8 mois après les élections locales. L’opposition respire-lacrymogène déplore le retard, même si elle dit avoir reçu des assurances du ministre Boureima Condé disant que les conseils communaux seront installés dès le retour du dernier convoi des pèlerins. Paraît que nombres de con-seillés sont partis à La Mecque. Bien avant, l’opposition voudrait suggérer au ministre Condé de diffuser une circulaire « précisant les modalités pratiques de la mise en place des conseils communaux pour qu’il n’y ai pas de contestations » affirme La Petite Cellule Dalein Diallo.

Soutien total à Kéléfa

A la Cour constitutionnelle, il s’agit de « harcèlement qui vise M. Kelefa Sall dont la position contre le 3è mandat est affirmé et assumé » a dit le chef de pile de l’opposition. Selon lui, l’idée est de faire sauter ce verrou là avant celui dans la Constitution. Depuis qu’il a dit à Alpha de ne pas écouter les sirènes révisionnistes, et que c’est son second et dernier mandat, on lui crée de problème, dit-il. « L’opposition républicaine lui exprime sa solidarité, et décide d’user de tous les moyens légaux pour défendre cet homme intègre qui a décidé de défendre la Constitution ».

Gouvernement inhumain

Le goubernement guinéen compte déguerpir les habitants de Kaporo rails, 22 ans après Lansana Conté. « Nous avons noté que les gens, pour certains habitent là depuis les années 60. Juridiquement, si tu habites un lieu plus de 40 ans, on ne peut pas de déguerpir sans te dédommager », souligne le prési de l’UFDG. De rappeler que même si le Code foncier a prévu des expropriations, il y a tout de même des préalables : « s’il y a des raisons d’utilité publique prouvées, on peut exproprier, moyennant une juste et préalable indemnisation. Où était l’Etat quand ils construisaient ? Comment on peut demander aux gens de sortir en pleine saison de pluie. Que c’est pour donner à X ou à Y où construire des sièges alors qu’il y a des zones libres. L’opposition exprime sa solidarité à la population, et demande au gouvernement de renoncer à cette opération inhumaine ».

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Novembre 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30