La fièvre Lassa en Guinée : Un mort et un nouveau cas suspect détecté à Kissidougou

Le 2 février, le mystère de la Santé a annoncé la détection d’un cas de fièvre hémorragique Lassa dans la préfecture de Mamou. Un homme âgé de 35 ans, en provenance de la préfecture de Kissidougou, admis d’urgence à l’hôpital régional de Mamou le 28 janvier, a été diagnostiqué positif à cette maladie. Il a rendu l’âme le lendemain. Ce lundi 4 février, un nouveau cas suspect a été annoncé par l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS). « A cette date, nous avons un nouveau cas suspect détecté à Kissidougou et dont les échantillons viennent d’arriver à Conakry. Nous n’avons pas les résultats définitifs de l’analyse pour le moment. Mais il a été isolé dans un centre de traitement épidémiologique de Kissidougou. Et le cas qui a été détecté à Mamou le 28 janvier dernier est décédé le lendemain » déclare Docteur Sakoba Keita, directeur général de l’ANSS.

Comme en 2014 avec le virus Ebola, les citoyens craignent une rapide propagation de l’épidémie dans le pays. Le premier suspect aurait d’ailleurs quitté Kissidougou dans un véhicule de transport en commun, sans aucune sécurité sanitaire. Mais Docteur Sakoba rassure : « Nous sommes en train de recenser tous ses contacts à Mamou et à Kissidougou pour faire le suivi de température des sujets. Nous avons des organes dans les préfectures qui nous permettent de détecter ces maladies (les centres d’opérations d’urgence) grâce aux systèmes de communication de nos agents communautaires de santé. Dès qu’ils ont détecté ce cas, un système d’acheminement a été mis en place en moins de 48 h. En comparaison avec Ebola, on se rend compte que nos capacités se sont renforcées. Il n’y avait même pas d’agence nationale de sécurité sanitaire en 2014. Maintenant, nous avons les moyens de faire face à ces épidémies ». Selon lui, une mission conjointe (mystères de la Santé, de l’Environnement et de l’Elevage) est déjà en route pour les préfectures de Mamou et de Kissidougou. Mais seulement près d’une semaine après la détection du premier cas.

La fièvre Lassa est une maladie hémorragique transmise principalement par les rongeurs (petites souris) et le contact avec les malades qui vomissent, saignent. Cette maladie a été découverte dans la localité de Lassa (Etat de Borno), au Nigéria en 1969.

Yacine Diallo

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Août 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31