Kindia : Le domicile du préfet carbonisé

Un feu dont l’origine reste jusque maintenant inconnue, s’est déclarée dans la nuit du dimanche 10 mars, à la résidence du préfet de la région administrative de Kindia. Située au quartier Manquepas, non loin de la place des martyrs, la résidence a été totalement ravagée.

Selon les témoins du drame, le préfet N’Fa Ousmane Touré et ses enfants étaient à l’intérieur quand l’incendie s’est déclenchée. Vu la rapidité du feu, ils ont fait appel aux sapeurs-pompiers qui sont venus mais comme toujours, médecin après la mort. Ils n’ont malheureusement pas pu faire grand-chose pour empêcher le feu de se propager. Heureusement, il y a eu plus de mal que de peur. Aucune perte en vie humaine mais des dégâts importants ont été enregistrés. Du rez-de chaussée à l’étage, les flammes ont tout emporté. Les tôles et la toiture n’ont pas été épargnées également. Les quelques véhicules stationnés dans la cour ont été sortis de la concession grâce aux concours des personnes de bonne volonté avec les agents de sécurité. Mais la voiture de service du préfet a été partiellement endommagée.

Son fils Sékou Abass, « aux environs bandes de 20 heures, qu’on a vu le feu dans la chambre de ma petite sœur. Je venais de rentrer vers 19 h de Conakry avec mon papa. À mon retour, j’ai vu le feu dans la chambre des enfants, mon papa est sorti et il voulait éteindre le feu, ma petite sœur disait laisse-tomber tu ne pourras pas éteindre, allons en bas. Mon papa a répondu non, attends je vais mettre de l’eau, ma petite sœur rétorqua : non papa tu ne pourras pas. Entre temps, le feu avait atteint la chambre principale. En quittant la chambre de la sœur pour descendre, la flamme avec l’intensité du feu qui augmentait, l’a touché un peu au niveau des deux bras et il est tombé. C’est dans ce contexte que les deux militaires qui assuraient sa garde sont venus le secourir » explique-t-il. D’ajouter que les sapeurs-pompiers sont immédiatement venus : « Quand on les a appelé, ils sont venus rapidement mais ils n’ont pas pu éteindre le feu parce qu’ils ont fait plus de 20 minutes dans la cour sans mettre de l’eau. On peut dire qu’ils n’ont rien fait ».

Aux dernières nouvelles le préfet a été victime de brûlure et suit des soins intensifs à l’hôpital régional.

Kadiatou Diallo

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Mars 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31