Déguerpissement à Kaporo-Rails : Saïkou Yaya Barry flingue l’Etat

Le déguerpissement des occupants de Kaporo-Rails continue d’indigner la classe poétique. En marge de l’assemblée générale de l’UFR (Union des Forces Républicaines) le 16 mars à Matam, le dépité Saïkou Yaya Barry, aussi sécréteur exécutif du parti, a déploré le vandalisme qui se passe à Kaporo-Rails. Selon lui, l’Etat procède à ce déguerpissement pour revendre les domaines dits réserves de l’Etat à des particuliers. « Pour les gens, ce qui se passe à Kaporo-Rails, c’est de la récupération des domaines de l’Etat. Mais non, nos gouvernants nous enlèvent ces domaines, juste pour les revendre aux étrangers et empocher l’argent. Actuellement, ils sont en train d’établir des listes de tous ceux qui veulent racheter ces domaines démolis », a-t-il révélé. Son inquiétude ? C’est la destination des sous ? Avant de répondre : « Ce sont eux qui les empochent. Actuellement, ils sont en train de demander à des sociétés de s’inscrire pour acheter des terres là-bas. Et cela n’est nullement dans l’intérêt des Guinéens, car cet argent vous ne le verrez dans aucun budget ». En poursuivant, il donne des exemples de domaines vendus : « Regardez derrière la cour du Camp Boiro, ils l’ont vendu aux chinois. Ensuite, la Fondis (Fondation internationale de solidarité) où il y avait un beau jardin, ils l’ont également revendu à un Libanais. Allez vers « Petit Bateau », ils repoussent la mer, pour revendre les lieux privés».

Le déguerpissement de Kipé touche tous les Guinéens, souligne-t-il. « Ceux qui pensent qu’il s’agit d’un problème ethnique se trompent, parce qu’il ne l’est pas. A Kaporo-Rails, il y a toutes les ethnies pour lesquelles les concessions ont été détruites », renchérit-il. Le dépité périmé d’exhorter le peuple, à mettre fin à cette injustice. « C’est nous qui devons mettre fin à cette situation. L’injustice commence par le changement de la Constitution, chose qu’Alpha Condé est prêt à faire. Si on ne se lève pas maintenant pour arrêter cela, nous allons le regretter ».

Il s’insurge contre le 3è mandat

Saïkou Yaya Barry demande aux nounous et aux gens épris de paix à se lever pour barrer la route à « ceux qui veulent s’éterniser au pouvoir, pour profiter des richesses du pays et laisser dans la misère » le peuple. « Mobilisons-nous pour demander à Alpha Condé de respecter la Constitution qui l’a élu, sur laquelle il a juré de respecter et de faire respecter les lois de la République. Arrêtons de rester de simples spectateurs, » lance-t-il.

Hadja Aissata Daffé, députée et présidente des femmes de l’UFR, pour sa part invite l’Etat à indemniser toutes les victimes et de poursuivre les fonctionnaires qui ont vendu les domaines publics. Elle se dit peinée de voir toutes ces familles dans la rue. « Des gens qui ont économisé pendant des années pour mettre leurs familles à l’abri. Voilà que quelqu’un qui n’a rien construit, vient détruire cela en une minute. » Selon elle, l’Etat doit savoir que ce sont des pères de familles qui ont des élèves en classe d’examen qui ont été déguerpis. Si ces domaines sont des zones réservées de l’Etat, ce dernier n’a pas mis la manière pour les récupérer. «Je me rappelle quand on a voulu déguerpir les gens de la Cité Chemin de fer, l’Etat avait construit des logements à Sangoyah pour les transférer ». C’est pourquoi, la députée invite l’Etat à prendre des dispositions idoines pour apporter son soutien aux victimes de Kaporo-Rails.

Kadiatou Diallo

Dernière modification lemardi, 19 mars 2019 09:23
Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Juillet 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31