Médiature de la République : Une application mobile voit le jour

Jean Raymond Soumah, le secrétaire général du médiateur de la roue-publique a procédé au lancement de l’application mobile de l’institution ce mardi 9 avril, à la maison de la presse à Coléah. La démarche vise à permettre aux citoyens de mieux connaitre le fonctionnement  de la médiature de la république, le rôle du médiateur de la république et par quel bout il peut être saisi par les citoyens.

Selon Jean Raymond Soumah, régler les différends entre l’Etat et les citoyens est l’une des missions du médiateur de la république Mohamed Saïd le Faux fana. A cette fin l’institution a jugé utile de créer une application pour se rapprocher des citoyens. « Plus la population sait ce que fait le médiateur, plus le médiateur reçoit les cas de saisine qui méritent de l’être. Et cela permet aux citoyens d’avoir un outil pour la défense de leurs droits. Voila ce à quoi cela va servir. Que le citoyen sache davantage ce que fait le médiateur de la république ». Pour élargir cette compréhension aux illettrés, le Médiateur de la république envisage de vulgariser les textes dans les différents dialectes du pays a annoncé Jean Raymond Soumah.

Casse à Kaporo-rails

A l’occasion de ce lancement, le secrétaire général du médiateur de la république n’a pas voulu abordé le sujet malgré l’insistance des journalistes. M. Soumah a juste laissé entendre que « le médiateur de la république n’a pas pour le moment avancé sur ce terrain. Et je pense que pour garder la sérénité du déroulement des débats, on pouvait s’en abstenir. Et nous pourrions le cas échéant, quand cela arrivera essayer d’en parler un peu plus en profondeur». Il note cependant, si les citoyens estiment qu’ils ont été foulés par l’Etat, ils peuvent se réunir en collectif et porter le sujet chez le médiateur de la république. « Dans ce cas, nous examinerons pour voir si le cas est éligible à notre série d’éléments à étudier ou pas» a conclu l’ancien président du Conseil national de la communication.  

Lébéré Baldé 

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Juin 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30