Assassinat de Thierno Aliou Diaouné : Le procès à nouveau renvoyé

Le procès des présumés assassins de l’ancien ministre Thierno Aliou Diaouné peine à démarrer. Ils étaient censés comparaitre devant le tribunal de première instance de Dixinn à l’audience du 18 mars. En vain. Depuis, les renvois se succèdent pour divers motifs. L’audience du 18 mars avait laissé transparaitre un certain manque de maitrise du dossier de la part du parquet. Sur neuf accusés, deux seulement étaient présents. Le pro-crieur, Sidy Yala N’diaye n’avait aucune information sur les autres accusés : « Nous vous demandons de juger les présents. Les autres ont été libérés par je ne sais qui ». Pourtant, Abdoulaye Djibril Diallo, présumé cerveau de l’attaque aurait été auditionné quelques jours plutôt. « Djibril Diallo était présent à la Maison centrale de Conakry le 14 mars » déclare le prési du tribunal. Le pro-crieur a finalement fait volte-face : « S’il y a lieu de reculer pour mieux administrer la justice, nous n’hésiterons pas. Le ministère public admet qu’il y a eu des dysfonctionnements, acceptez de renvoyer à la semaine prochaine. Nous nous investirons personnellement pour que tous les accusés comparaissent ».

Après deux autres reports, l’affaire a finalement été inscrite au rôle d’audience de ce 9 avril. Quatre accusés ont été présentés au tribunal. Les autres auraient bénéficié d’un non-lieu depuis l’enquête préliminaire. Abdoulaye Djibril Diallo, Aronu Goovin Ozoekwe, Samuel Dyngee dit Sam ou Sami et Noel Camara dit Noa sont accusés d’assassinat et complicité d’assassinat. Mais ils n’ont pas eu l’occasion de donner leur version des faits ce mardi. La faute à l’absence de l’avocat de la partie civile. Maitre Mohamed Sylla avait sollicité auprès du tribunal un renvoi pour, dit-il, calendrier chargé. Une demande qui n’a pas été du goût de certains avocats de la défense : « Nos clients croupissent en prison depuis 2015. Nous ne pouvons pas continuer à cautionner ces renvois injustifiés. Nous souhaiterions que les débats commencent maintenant » clame maitre Foromo Loua. Le juge Ibrahima Kalil Diakité a finalement renvoyé l’affaire au 15 avril prochain pour l’ouverture des débats.

L’ancien ministre de la Jeunesse et des sports, Thierno Aliou Diaouné, a été assassiné en février 2015 à Yattaya, sur la transversale numéro six (T6) dans la commune de Ratoma par des inconnus. A cette époque, la Gendarmerie avait privilégié la piste d’un règlement de comptes.

Yacine Diallo

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Juin 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30