Lutte contre la rougeole : La Guinée lance un de contrôle dit accéléré

Lutte contre la rougeole : La Guinée lance un de contrôle dit accéléré

Après une flambée de la rougeole, (335 cas suspects dont 125 confirmés dans 18 localités) au cours des quatre dernières semaines, l’ANSS, Agence nationale de sécurité sanitaire a annoncé, ce mercredi, un plan de contrôle de la rougeole à travers tout le pays. D’abord un plan de contrôle des flambées jusqu’en avril 2020, et puis le plan d’élimination de la rougeole sur 5 ans. Le programme sera lancé le 12 avril à Farmoriah (Forécariah). Sauf que le gouvernement ne connait pas exactement le nombre d’enfants à vacciner (0 à 5 ans). Djenok Somparé du programme élargi de vaccination en Guinée, souligne que la couverture vaccinale a fortement baissé. « De 2012 à 2018, pas plus de 23%. Pendant que le Burkina est à 95% ».

« On maitrise mal le nombre d’enfants à vacciner. Nos chiffres sont issus d’un calcul d’extrapolation d’une enquête de 2014 », reconnait Dr Sakoba Keita, directeur de l’ANSS. D’ici avril 2020, on contrôle les flambées, dit-il, mais faudra connaître d’abord le nombre d’enfants de moins de 5 ans et identifier leur statut vaccinal ». Après cette phase, le gouvernement va lancer le plan d’élimination de la rougeole, mais cela suppose l’engagement des populations vis-à-vis de la vaccination, dit le directeur. « Les pères et mères de famille ne maitrisent pas le carnet de vaccination de leurs enfants ». Dans chaque sous-préfecture, le gouvernement compte dresser une base de données des enfants et le numéro de leurs mamans. Dans les districts, toutes les zones de flambées seront contrôlées, les enfants vaccinés. « D’ici fin mars 2020, on quitte de 23 % à 95% de couverture vaccinale », rassure M. Keita.

Mamadou Oury Baldé, responsable urgences OMS-Guinée, explique que la flambée est due à l’absence d’effort pour accroitre la couverture vaccinale, il demande à recenser les populations à vacciner, au risque de réduire à néant des décennies de progrès dans la lutte contre la maladie.

Dernière modification lemercredi, 10 avril 2019 16:55
Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Juin 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30