Journée de l'albinisme : Les albinos entre joie et tristesse

Journée de l'albinisme : Les albinos entre joie et tristesse

"Toujours fort". C'est le thème cette année de la journée internationale de la sensibilisation à l'albinisme, célébrée ce jeudi 13 juin 2019 à l'initiative de la Fondation pour le secours et l'intégration des albinos (FONDASIA). L'occasion a été mise à profit pour parler des difficultés des albinos.

Morlaye Camara, président de l'association, a rappelé que les personnes atteintes d'albinisme sont victimes de discriminations diverses au sein de notre société. Elles sont généralement traitées en infirmes et parfois considérés comme des démons ou des sorciers.
Face à cette situation, il n'est pas question de se laisser faire. Selon Mohamed Laminé Simakan,le vice-président de l'organisation, deux combats sont à mener : ceux de la sensibilisation des parents et de la reconnaissance de leurs droits par l'Etat. « Nous, notre combat n'est pas de faire la guerre parce que ce n'est pas la force physique qui compte. Nous, nous travaillons avec la tête pour que nous puissions défendre nos droits, faire reconnaître les personnes atteintes d'albinisme en faisant une sensibilisation au niveau des parents. Il y a une méconnaissance au niveau des personnes atteintes d'albinisme. D'abord,la plupart des gens croient que c'est l'Etat qui doit s'en occuper. Non! Le premier combat, c'est au niveau des parents qui laissent leurs enfants se promener au bord de la route pour qu'ils soient exposés à leur premier ennemi qui sont les rayons solaires ».
Sur le respect des droits des albinos en Guinée, un avant-projet de loi a été élaboré dans ce sens par la FONDASIA. Promulgué, il devrait garantir la protection, la promotion et l'intégration de cette couche jusque-là jugée vulnérable. Dans ce contexte, l'association a appelé ses soutiens à maintenir le momentum, poursuivre leur action afin de changer les choses.
En marge de cette conférence de presse, un documentaire a été projeté dans la salle, histoire de sensibiliser l'opinion sur les conditions de vie des albinos à Conakry.

Lébéré Baldé

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Juillet 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31