Réforme de la justice : impact de la décentralisation judicaire

L’Avocat général, Yaya Kairaba Kaba s’est félicité de l’évolution des lois, notamment le Code pénal et le Code de procédure pénal. Ainsi, la Cour d’assises a été supprimée et ses compétences transférées aux tribunaux de premières instances, érigés en tribunaux criminels. Ce vendredi 7 juillet, l’avocat général a fait le point des affaires jugées dans les tribunaux relevant du parquet de Conakry.

Depuis février, ces juridictions ont jugé 101 dossiers. Au niveau du TPI de Kaloum, 12 jugés, dont six pour viol, trois pour association de malfaiteurs et vol à mains armées, un pour tentative de meurtre, un pour enlèvement d’enfant et un pour trafic international de cocaïne.

A Dixinn, le tribunal a mis en place une politique d’évacuation des multiples infractions. Plan validé par le parquet général, car Dixinn est le tribunal « le plus chargé ». Du coup, il a évacué d’abord les onze cas de viol.

Au TPI de Mafanco, 14 dossiers jugés. Six pour viol, un pour incendie volontaire, un pour meurtre, un pour assassinat, deux pour coups et blessures volontaires ayant entrainés la mort sans intention de la donner.

A Kindia, 13 cas jugés, cinq cas coups et blessures volontaires ayant entrainés la mort sans intention de la donner, un pour vol à mains armées, trois pour viol, deux pour association de malfaiteurs et détention d’armes, un pour enlèvement d’enfant et un pour assassinat.

A Boké, 14 dossiers criminels jugés dont trois pour viol, quatre pour association de malfaiteurs, quatre pour coups et blessures volontaires ayant entrainés la mort sans intention de la donner, trois pour meurtre

A Mamou dix dossiers dont un pour viol, trois pour tentative de viol, un pour association de malfaiteurs et vol à mains armées, deux pour assassinats, un pour coups et blessures volontaires ayant entrainés la mort sans intention de la donner, un pour meurtre et un pour vol à mains armées, association de malfaiteurs et détention d’armes et complicité.

A Labé 27 dossiers dont trois pour assassinats, trois pour vol à main armées, six pour meurtre, huit coups et blessures volontaires ayant entrainés la mort sans intention de la donner, trois pour incendie volontaire, trois pour vol à mains armées suivi de meurtre.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Novembre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30