Déroulement du Hadj 2017 : Les voyagistes privés dans l’œil du cyclone

Le dernier vol transportant les pèlerins inscrits au nom du secrétariat aux affres religieuses quitte Conakry ce vendredi 11 août 2017. Pour les pèlerins du secrétariat général, tout s’est bien passé et à temps. Pour ceux inscrits par les agences de voyage privés, le calvaire commence. A partir de ce samedi, ils commenceront à rallier les lieux saints. Sauf que la confection de passeports et la vaccination posent problème. Les voyagistes et leurs pèlerins broient du noir, alors que le hadj a déjà commencé.

Un responsable d’une agence a confié que depuis bientôt un mois, il court derrière les services de police pour récupérer seulement quatre passeports. Pendant ce temps, ses pèlerins de peur de ne pas pouvoir voyager, lui collent à la peau et le met en garde contre tel blasphème.

A part ce problème de passeports, les pèlerins attendent toujours de se faire vacciner. Il y a régulièrement pénurie de vaccin, dit-on. « On ne sait plus quoi faire, les pèlerins nous mettent beaucoup de pression ». Compréhensible, vu le prix du voyage...

Mamadou Bobo du secrétariat gêné-râle a nuancé les condéfilis sur la vaccination : « On avait arrêté pour cause de rupture. Maintenant, on a repris. Il y a une équipe médicale dans la salle où on fait les formalités. Tous ceux qui ne sont pas vaccinés dans la salle sont vaccinés à la sortie de l’enceinte du centre islamique ».

Des vols à moitié vides

Mercredi dernier, le premier convoi a quitté Conakry. Le sérieux au Centre islamique fait que les pèlerins y passent plus du temps que prévu pour des questions de passeports ou de vaccinations. Pour l’avionneur Türksih, l’heure c’est l’heure, une notion qui échappe aux Guinéens. Quand l’heure du départ sonne, l’avion décolle, même s’il n’y a qu’un pèlerin à bord. C’est ce qui est arrivé au deuxième vol du premier convoi mercredi, l’avion a décollé alors qu’il manquait 50 pèlerins sur l’effectif annoncé, selon une source sûre.

Les habitudes ont la vie dure. L’on se rappelle que l’an passé, le dernier vol est parti à une semaine de la fin du hadj. Cette année encore, à l’allure où vont les choses, la situation pourrait se répéter. Le dernier vol est prévu le 20 août et le hadj finit le 31. Pourvu que tout se passe comme prévu.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Août 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31