Affaire Norbert Zongo : François Compaoré, coincé

Arrêté dimanche par les autorités françaises dès sa descente d’avion à l’aéroport de Roissy, près de Paris, suite à un mandat d’arrêt international émis par son pays, le Burkina Faso, François Compaoré, frère de l’ancien président Blaise Compaoré a été présenté devant le parquet de Paris, le 30 octobre.

Les Burkinabé se sont réjouis de cette arrestation. Ferveur vite tempérée par la décision de la justice française de le laisser en liberté, le temps pour elle de décider ou non de son extradition comme le demande la justice burkinabé. Il aura besoin d'une autorisation spéciale pour pouvoir quitter le territoire français pendant l'examen de la procédure d'extradition. « La justice française a décidé que François Compaoré resterait en liberté. Je dis bien resterait, il n’a pas été placé en liberté, il reste en liberté puisque, hier, il n’était pas emprisonné. Il était juste dans une situation d’attente administrative afin que la justice voie dans quelle mesure collaborer avec la justice burkinabè. Donc cette collaboration interviendra bien sûr, mais François Compaoré sera libre de ses mouvements », explique son avocat Maître Pierre Olivier Sur, ancien avocat d’un certain Alpha Condé. Me Olivier Sur explique que le Burkina Faso doit faire valoir sa demande extraditionnelle, « fondements, textes, règles de prescription, etc ». Cette demande devra arriver dans les vingt jours et sera examinée à nouveau par la justice française avant de décider de livrer ou non François Compaoré à son pays qui le poursuit pour « incitation à assassinat ».

La justice de son pays cherche à établir son rôle dans l'assassinat, en 1998, du journaliste Norbert Zongo et trois de ses compagnons. Ils avaient été retrouvés morts, carbonisés dans leur véhicule. 

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Septembre 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30