Incendie dans un immeuble au Canada : Une Guinéenne meurt asphyxiée

Dans la matinée du 24 décembre à Montréal au Canada, un incendie s’est déclaré dans un immeuble où habitait Mariama Kesso Diallo. Surprise dans son sommeil par le feu, elle est morte asphyxiée, n’ayant pu sortir de l’immeuble. Un court-circuit serait à l’origine de l’incendie. Quatre autres logements ont été aussitôt évacués. Agée de 32 ans, Mariama Kesso était fille de Hadja Diaraye et d’El hadj Amadou. Le corps a rejoint Conakry ce 4 janvier par un vol régulier Air France.

Thierno Diallo, le frère de la défunte, a expliqué les circonstances du sinistre : « elle dormait quand le feu a pris la cuisine de son appartement suite à un court-circuit de son four électrique. Les voisins ont alerté les secours qui, une fois sur les lieux, l’ont trouvée couchée et inanimée. Ils l’ont transporté à l’hôpital. Les secouristes ont tenté une réanimation. Malheureusement, il était trop tard. Car le monoxyde de carbone qui a pris la pièce l’avait suffoquée. Je suis attristé, désolé, mais j’accepte parce qu’on ne peut rien contre la volonté divine. Nous appartenons tous à Dieu. J’accepte le destin et je prie que Dieu lui pardonne ses fautes et l’accepte dans son paradis éternel ». Selon le rapport de la police, la jeune femme n’a aucune brulure. C’est seulement la fumée qui a été la cause de son décès précise le frère de la défunte.

Diallo Lamine, oncle de la défunte, raconte dans quelles circonstances il a été informé du décès de sa nièce : « Le décès est survenu quand j’étais au Maroc, pour les congés de fin d’année avec ma famille. C’est à partir de là-bas que son frère Thierno m’a informé du décès inattendu qui a bouleversé toute la famille. Je suis bouleversé et attristé à l’idée de savoir que ma nièce Mariama Kesso s’en est allée pour toujours. C’était une fille avec plein d’ambition et de projets en tête. Je prie Allah de l’accueillir dans son paradis éternel. Amine ».

Hadja Aïssatou, mère de la défunte inconsolable a exprimé sa tristesse à l’occasion de cet événement douloureux. Elle a demandé à tous de ne pas oublier sa fille dans leurs prières. « Je demande à tous de pardonner ma fille. Sa disparition laisse un grand vide en moi mais je m’en remets à Dieu ».

 Mariama Kesso a été  inhumée ce vendredi 5 janvier après la prière de 14h à Timbi Madina, dans son village natal. Elle laisse derrière elle une fille. Que son âme repose en paix.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Février 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28