Les propositions du goubernement rejetées : La crève continue

Alors que bon nombre de Guinéens s’attendaient à la fin du bras de fer entre goubernement et syndicaleux, le SLECG a ramé à contre courant, en balayant d'un revers de la main la proposition qui leur a été faite hier. En assemblée générale ce samedi 10 mars à son siège à Donka, responsables et membres du SLECG ont décidé de poursuivre la crève.
Avant l'arrivée programmée de Soumah, le ‘’rebelle’’ désormais reconnu, les bouffes-la-craie en grand nombre, scandaient déjà "Pas de recul"," Jusqu'au bout"," Cette fois-ci ou à jamais ". L’ambiance s’est tendue. Finalement le Camarade Soumah ne s’est pas pointé. Et les nounous du RPG, venues en grand nombre et pour la plupart dans des véhicules VA et EP, disent-elles, pour une histoire de sensibilisation n’a pas arrangé les choses. Les bouffes-la-craie n’ont pas même pas voulu les écouter : « Nous ne sommes pas des politiciens. Ne venez pas faire de la manipulation ici. Nous sommes là pour une histoire de survie. Si vous voulez faire de la sensibilisation allez à Sékhoutouréaya dire à Alpha Condé de satisfaire à nos revendications » déclare un bouffe-la-craie. Les nounous elles scandaient ‘’la Guinée d’abord, l’avenir des enfants d’abord’’.
« Nous avons dit et répété que c’est seulement vous qui avez qualité de suspendre cette grève. C’est pour cette raison que nous vous avons invité ici pour évaluer la situation. Mais votre réaction prouve à suffisance que vous n’êtes pas d’accords. Et à la lumière des correspondances de toutes les préfectures de la Guinée et des cinq communes de Conakry, les enseignants ont rejeté unanimement les 10% et le mode de paiement. Les enseignants demandent que les 40 % soient payés immédiatement et avec effet rétroactif. L’ouverture d’un couloir de négociation sans délai. Nous disons collectivement non, non et non ! » S’exclame Oumar Tounkara, secrétaire gênant adjoint du SLECG. La crève continue ! Salut Camarades !

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Avril 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30