Filtrer les éléments par date : samedi, 01 juillet 2017

Alpha Ibou Keira tacle la Cour constitutionnelle : Les contentieux électoraux lui « permetta » d’avoir de l’argent !

Lors de l’assemblée hebdomadaire du RPG tenue ce samedi 1er juillet, l’ex-baron du régime Conté, désormais membre du bureau politique du RPG a chargé la Cour constitutionnelle qui profiterait de sa position de leader pour prendre des arrêts peu commodes, simplement parce qu’ils sont inattaquables. Keira oublie que quand on est roi, on règne. S’il accepte de se plier à la décision, il soupçonne la Cour d’avoir d’autres motivations. « Toute l’année, elle ne fait qu’utiliser le budget de l’Etat sans résultat. La Cour ne travaille pas pratiquement ». Comme c’est souvent le cas en Guinée, Ibou Keira s’attendait à ce que la Cour rejette le texte, ce qui amènerait à mettre la loi de côté pour dialoguer. Encore et encore. Comme toujours. Depuis 2010, malin celui qui connait le nombre de dialogue tenu. Mais la Cour a décidé cette fois qu’on fera avec la loi. Yako !

Ibou Keira se dit surpris de voir la Cour Constitutionnelle « valider un document issu d’un dialogue politique, mais pense que c’est parce que les contentieux électoraux lui permettront d’avoir de l’argent ». Contentieux électoral, hein ! Dieu seul sait qu’il y en aura. Alors, la Cour n’a qu’à apprêter ses poches.

En savoir plus...

Validation du Code électoral : Contradiction au RPG Arc-en-ciel

Même si le Code n’est pas encore promulgué, l’opposition républicaine a quand même applaudi des mains et des pieds après sa validation du Code électoral par la Cour constitutionnelle. Et a salué un début d’application de l’accord, même si elle ne renonce pas à manifester. Au RPG Arc-en-ciel, les avis sont contraires. La décision ne passe pas chez tout le monde. Pendant que certains rient jaune, Alpha Ibou Keira rit rouge. Lors de l’assemblée générale de son parti tenue ce samedi 1er juillet, le membre du bureau politique du RPG Arc-en-ciel a fait part de sa stupéfaction face aux conclusions de la Cour constitutionnelle qui valide un document issu d’un dialogue politique. S’il se dit obligé de s’en accommoder comme tous les pourfendeurs du Code électoral, il trouve inopportune sa décision de vider quelques éléments du texte et demander au Président de la République de promulguer le reste.

En savoir plus...

Contre le trafic de drogue : L’humanité s’organise

Le 30 juin, à la Maison de la presse, RAJ-GUI, Réseau Afrique jeunesse de Guinée, et partenaires ont organisé une conférence de presse, à l’occasion de la Journée internationale de lutte contre l’abus et le trafic de drogue. Le thème : « Ecoutez d’abord, écoutez les enfants et les jeunes ». Normalement, cette journée est célébrée le 26 juin. A cause de la fête de l’Aïd-el-fitr qui a lieu ce jour, la Journée a été différée.

  • Publié dans Une
En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Juillet 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31