Commune de Ratoma : Le maire Souleymane Taran Diallo n’est plus !

Commune de Ratoma : Le maire Souleymane Taran Diallo n’est plus !

Le maire de la commune de Ratoma, Souleymane Taran Diallo, a tiré sa révérence le 24  juin à 4h du matin, suite à un arrêt cardiaque. Le lundi matin, c’est la tristesse et la désolation qui régnaient dans la famille mortuaire à Hamdallaye (Ratoma). Parents, amis et collaborateurs venus en masse pour les salutations d’usages, manquaient de mots pour énumérer les qualités de l’homme. Son épouse Djénab Sylla est inconsolable : « Souleymane Taran Diallo était mon mari, mon chéri, il était tout pour moi. Depuis que je l’ai connu en 1969, on est ensemble. Même quand j’avais un voyage, il ne voulait pas que je le quitte. Mon chéri est parti, il m’a laissé. Il est parti sans que je ne sache. Il m’aimait beaucoup. Que Dieu ait son âme, que Dieu lui ouvre les portes du paradis. Qu’il n'y ait aucun péché entre nous ».

A la mairie de Ratoma où servait jusque-là feu Taran, on ne parle que de l’amour, la convivialité entre le défunt et les autres conseillers, les travailleurs de la commune. Il est difficile de combler le vide qu’il a laissé au sein de cette municipalité, explique Issa Soumah, le 1er maire adjoint. « C’est un de mes collaborateurs que j’ai perdu. Mais c’est surtout mon grand frère que j’ai perdu. C’est pour moi, une double perte en tant que premier maire adjoint, mais je ne peux que m’en remettre à la volonté divine. Je ne sais pas s’il y a quelqu’un de plus humble, de si social que Souleymane Taran. Parce que jusqu’hier, on était dans toutes les cérémonies. Samedi, j’ai travaillé avec lui jusqu'à 15 heures. Partout où il était sollicité, il était là. C’est ça Souleymane Taran. Un homme qu’on ne peut pas qualifier tellement il était humain. Cet homme est exemplaire, d’une bonté exceptionnelle. Vous pouvez demander à qui vous voulez, c’était un homme incroyablement bon et qui était avec tout le monde. Dès le départ, il a accepté de travailler avec tous les conseillers communaux que nous avons là-bas. Pour lui, il n’y avait pas de partis politiques où indépendants. Nous sommes conseillers élus tout court. Il y a le RPG, l’UFR, les NFD, l’UFDG. Souleymane Taran avait ouvert ses portes à tout le monde. Ça ne sera pas facile de le remplacer », a déclaré le 1er maire adjoint.

Même désolation à l’UFDG, la formation politique Souleymane Taran Diallo. Dr. Fodé Oussou Fofana, un des vice-présidents du parti, représentant son président Cellou Dalein Diallo en séjour à Dakar (Sénégal) : « C’est une grande perte pour l’UFDG, c’est une perte pour la Guinée, c’est aussi une perte pour le président Cellou Dalein. Le maire Taran est un homme compétent, humble, courtois, gentil, juste. Il aimait la Guinée, il aimait l’ensemble des Guinéens. La preuve, c’est pendant les élections communales. C’est grâce à son leadeship que l’UFDG est parvenu à avoir 34 quartiers sur 34 à Ratoma. Mais ce que les gens ne savent pas, Taran était un proche collaborateur de Cellou Dalein. Il faisait partie des gens en qui le président Cellou avait entièrement confiance. M. Taran a consacré toute sa vie à l’UFDG. C’est une grande perte pour nous et pour l’ensemble des Guinéens. Nos condoléances au peuple de Guinée, à sa famille biologique. Que son âme repose en paix ».

Il faut noter que feu Souleymane Taran a été installé dans ses fonctions de maire de Ratoma le 15 décembre 2018. Il s'était fait élire après avoir occupé le même fauteuil pendant trois ans en qualité de Président de la délégation spéciale de Ratoma, en remplacement de Sékou Batouta Camara le 20 octobre 2015. Il a été président de la fédération guinéenne de Taekwondo. Le programme des obsèques fera l’objet d’un communiqué.

Lébéré Baldé

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Février 2020 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29