Scandale/Syli : Un premier rapport est…las !

Scandale/Syli : Un premier rapport est…las !

La participation du Syli national de Guinée à la CAN Total 2019 en Egypte n'a pas fini de faire grincer des dents. Alors que l’aventure de l’équipe nationale s’est arrêtée le 7 juillet en huitièmes de finale, avec une humiliante élimination face à l’Algérie, les dépenses exorbitantes pendant la compétition restent encore sur toutes les lèvres. Au point que le premier ministre, Ibrahima Cas-Sorry Fofana a "exigé" un audit complet de la gestion globale des milliards de francs glissants engloutis au pays des Pharaons. Ce jeudi 8 août 2019, à l’occasion d’un point presse à la primature, un rapport d’étape a été rendu public.

Pour, dit-on, mettre l’équipe dans les meilleures conditions, le mystère des Scores, de la culture de patate et du patrimoine histo-risque a sorti des caisses du trésor public 86 110 494 543 francs glissants (9 378 360 dollars américains). Ce montant aurait permis de couvrir « les primes, le transport, l’achat des équipements, l’hébergement, la restauration de notre délégation ». Il faut y rajouter les 1 700 000 dollars ricains qui ont été dégagés pour les droits de retransmission acquis pour la période 2019-2021.

Cette première étape de l’audit a porté notamment sur les dépenses sur le regroupement des joueurs et encadreurs depuis leurs différents clubs jusqu’à Cona-cris, et de Cona-cris à Marrackech au Maroc. Le transport des joueurs, encadreurs, officiels et supporters, de Cona-cris au lieu des compétitions. L’hébergement et la restauration des officiels et supporters à Alexandrie et au Caire. La couverture médiatique et les droits de diffusion.

Les premiers éléments de l’enquête révèlent que le mystère des Scores a reversé la misère de 14 954 359 de francs glissants dans les comptes du trésor public, après la compétition. A peu de choses près le budget global de l'équipe de Madascar, qui s'élevait à 5,7 milliards Ariary (1 654 375 USD), soit un peu plus de 15 milliards de nos francs. C'est déjà ça de gagné, à défaut des 4 millions d'euros remis au vainqueur de la compétition.

Sauf que le PM Cas-sorry n’aurait pas encore les idées claires. Il tiendrait toujours à avoir des précisions sur certaines rubriques. Notamment les dépenses prises en charge par la CAF et préfinancées par le goubernement. La situation des dépenses effectuées au compte du Comité de soutien pour un éventuel remboursement sur les fonds collectés.

Yacine Diallo

Dernière modification lejeudi, 08 août 2019 18:07
Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Novembre 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30