RPG arc en ciel : Des cadres tirent sur les journaleux

RPG arc en ciel : Des cadres tirent sur les journaleux

A l’occasion de l’assemblée générale du RPG arc en ciel, parti au pouvoir du samedi 24 août des cadres du parti se sont exprimés sur leur épineux problème de liberté de la presse. Au moment même où les journaleux sont harcelés par le pouvoir, ces responsables du parti disent se moquer de ce que dit et écrit les journaleux dans le bled.

Pourtant, Lansana Komara, ministre et membre du bureau politique du RPG arc en ciel, a indiqué que son parti s’est toujours battu pour la liberté de la presse dans ce pays. Ce serait grâce au RPG arc en ciel qu’il y a eu la liberté de presse en Guinée. « Nous avons fait des marches pour cela, nous nous sommes battus pour que la presse soit libre dans ce pays. Comme a dit l’ancien président de la République, la presse peut servir la cause de la nation comme elle peut la desservir. Mais servir la cause de la nation, il faut le langage de la vérité. Il faut que certains de la presse apprennent à dire la vérité. Ils savent très bien que le RPG c’est le parti de la Guinée ». Le samedi 17 août, l’assemblée générale du RPG avait été annulée à cause de la faible mobilisation des militants, la presse avait relayé cela. Une évidence dont le parti n’avait pas donné les raisons. Mais Lansana Komara n’est pas content que la presse en parle « Quand certains journalistes parlent, on sent automatiquement leur appartenance derrière la plume ou derrière le micro. Cela ne dérange pas le RPG arc-en-ciel. Nous vous demandons de rester mobilisés. Ils sont prêts à faire la diversion pour prouver que le parti n’est plus mobilisé, plus présent sur l’échiquier politique. Mais la diversion ne passera pas,  le peuple de Guinée va continuer à adhérer au RPG pour que nous puissions aller de victoire en victoire ».  Il exhorte plutôt les militants de continuer à se mobiliser pour gagner les élections législatives et le fameux « referendum » et à « prouver à l’ennemi » qu’ils sont mobilisés sous la pluie, sous le soleil qu’il pleuve ou qu’il neige. « Même ce que je dis, ils vont modifier dans la presse. Ils diront autrement pour nuire au parti. Ils ne vont pas passer du bon, parce que leur position est connue. Mais dès que tu t’attaques à eux ils se cachent derrière le manteau de journalistes. Ils se cachent toujours sur ce manteau pour dire qu’ils sont journalistes, on ne doit pas les attaquer. C’est eux qui doivent attaquer tout le monde. Mais encore une fois je reviens et je le dis le RPG arc-en-ciel c’est la force tranquille ».

Sanoussi Bantama Sow, ministre des sports, n’a pas été tendre avec certains journaleux, qu’il les accuse de faire du chantage. « Ceux qui parlent sur les réseaux sociaux, nous nous connaissons très bien. Quand quelqu’un fait un article, il signe, on connait sa position. Conakry est très petit, nous connaissons qui est qui, qui fait quoi. Les gens sortent, ils t’insultent. Après ils viennent à ton bureau, ils prennent tes pieds pour demander un million. Mais un moment arrivera, nous allons les citer. Par exemple, lorsque nous devions aller en Egypte pour la CAN, des gens de la presse sont venus. Comme ils voulaient avoir une ou deux places, ils n’ont pas eu, on dit Bantama Sow a volé des milliards. Je les connais, aujourd’hui ils ne peuvent pas s’arrêter devant moi pour parler ». Pour lui,  « le problème de certains de la presse, il faut leur donner. Demain tu leur donnes. Après-demain si tu ne donnes pas, ils te vilipendent. C’est du chantage. Chez moi ça ne passe pas. Donc vous allez écrire ce que vous voulez, Alpha Condé et son RPG nous sommes dans la constance pour amener la Guinée au progrès, au bien-être, au développement. Tant pis pour ceux qui vont raconter. Le chien aboie, la caravane passe ».

Rappelons que depuis l’arrivée au pouvoir du prési Alpha Grimpeur, peu de radio ont été agréées ou ont reçu une licence. Les journaleux avaient été parfois tabassés au siège du RPG arc-en-ciel quand ils allaient couvrir les assemblées générales. Drôle de conception de la liberté de la presse.

Ibn Adama

Dernière modification lemardi, 27 août 2019 16:57
Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Septembre 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30